Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Campagnes de contrôle des prix à Ouarzazate et Tahanaout




Campagnes de contrôle des prix à Ouarzazate et Tahanaout
Les autorités provinciales d’Ouarzazate ont intensifié les opérations de contrôle des prix des produits alimentaires, de suivi de l’approvisionnement des marchés et de lutte contre la fraude, dans le cadre de l’application de l’état d’urgence sanitaire.
Le comité de veille chargé du contrôle des prix des denrées alimentaires et de l’approvisionnement des marchés au niveau de la province d’Ouarzazate a constaté, au cours des opérations menées au niveau des points de vente, un approvisionnement suffisant et régulier des marchés en produits alimentaires, avec un stock capable de couvrir les besoins des consommateurs durant plusieurs mois.
Le chef par intérim de la Division des affaires économiques et de la coordination à la province d’Ouarzazate, Mohamed El Mansouri, a souligné que, malgré l’état d’urgence sanitaire, le comité provincial chargé du contrôle des prix a intensifié ses efforts visant à attirer l’attention des commerçants quant à la nécessité de s’approvisionner suffisamment en produits de première nécessité et d’afficher leurs prix.
Il a précisé, dans une déclaration à la MAP, que le comité provincial veille à combattre tout phénomène à même d’affecter l’équilibre des marchés, dont le monopole des produits ou les prix excessifs, le but étant de rassurer les citoyens, surtout en ces moments de confinement dus à l’état d’urgence sanitaire.
Pour sa part, Mohamed El Amri, délégué provincial du ministère du Commerce et de l’Industrie à Ouarzazate-Zagora-Tinghir, a appelé les citoyens à éviter la ruée sur les produits alimentaires, soulignant que ce département est engagé pour l’approvisionnement des marchés de tous les produits dont le consommateur a besoin.
Il a affirmé que la province d’Ouarzazate dispose d'un stock de produits de première nécessité suffisant pour couvrir les besoins des trois mois à venir.
Abdelhakim Errakibi, un des commerçants d’Ouarzazate, a indiqué que l’ensemble des produits de consommation sont disponibles en abondance, mettant en exergue la coordination avec les services compétents de la Délégation provinciale du commerce et de l’industrie pour l’approvisionnement constant des marchés.
Pour leur part, les services de la Division des affaires économiques de la préfecture de la province d'Al Haouz ont intensifié leurs opérations de contrôle des prix, de suivi de l'état d'approvisionnement des marchés locaux en denrées alimentaires et de lutte contre le monopole de certains produits et ce, dans le cadre de la mise en application d'une batterie de mesures visant à atténuer les effets socioéconomiques du nouveau coronavirus (Covid-19) sur la population.
A cet effet, il a été procédé à la mise sur pied à Tahanaout d’une commission mixte composée des services de la préfecture, de la délégation provinciale de la santé, de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et du Bureau communal d’hygiène (BCH), ainsi que des comités locaux au niveau des collectivités territoriales relevant de la province.
Ces commissions multiplient leurs descentes inopinées dans les différents points de vente afin de veiller de près au suivi de l’état d’approvisionnement des marchés locaux en denrées de première nécessité, au contrôle des prix et au respect de la tarification fixée par les autorités compétentes.
Ainsi, les membres de ces commissions se rendent quotidiennement dans les entrepôts, les boulangeries, les boucheries, les locaux de commerce et les marchés de fruits et légumes en vue de s’assurer de l’abondance des produits, de contrôler les prix et la qualité des marchandises et de veiller au respect des normes d’hygiène requises.
En cas d'enregistrement d'infractions, ces commissions procèdent à la rédaction de procès-verbaux répressifs et leur soumission à la justice, afin de garantir la transparence de l'opération commerciale et d'éviter le recours de certains commerçants au stockage et au monopole des produits alimentaires.
A rappeler que le gouverneur de la province d'Al Haouz, Rachid Benchikhi, avait donné des instructions fermes aux agents d’autorité afin de durcir et d’intensifier les opérations de contrôle pour faire face à toute éventuelle spéculation sur le marché local en raison de la situation actuelle induite par la propagation du Covid-19.
Il avait également invité les commissions de contrôle à coordonner avec le parquet, en vue de veiller au respect de la loi et de sanctionner fermement toute infraction au prix ou pratique illicite pour garantir la protection du pouvoir d’achat des citoyennes et citoyens en cette conjoncture exceptionnelle et difficile.

Usurpation d'identité et escroquerie 
Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a arrêté, samedi, quatre individus, dont deux frères, pour leur implication présumée dans un réseau criminel actif dans l'usurpation d’identité et l’escroquerie sous prétexte de collecte de dons pour les victimes du nouveau coronavirus, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Le principal suspect, son frère et deux autres complices ont été arrêtés dans la ville de Ben Ahmed en flagrant délit de réception d'un mandat perçu par voie d'escroquerie, et ce suite à l'usurpation, par le principal suspect, de l'identité d'un agent d'autorité, chef d'une annexe administrative sise à Marrakech, qui enjoint aux propriétaires de magasins et aux pharmacies de cette ville de faire des dons financiers et autres en nature, prétendant que ceux-ci seront remis aux personnes en situation de précarité touchées par le nouveau coronavirus, ajoute le communiqué de la DGSN.
Le pointage dans la base de données des personnes recherchées a révélé que le principal mis en cause, âgé de 50 ans, fait l’objet de 14 avis de recherche nationaux dans des affaires d'escroquerie suivant le même modus operandi, alors que son frère, 40 ans, est recherché pour une affaire d’escroquerie, précise la DGSN.

Fausses accusations et injures 
Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a arrêté, vendredi, l’employée d’une entreprise pour son implication présumée dans la diffusion d’un "live" sur son compte Instagram personnel, contenant de fausses accusations et des injures explicites à l’encontre du personnel médical.
Les services de la veille informatique relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avaient tracé une vidéo diffusée en "live", dans laquelle la mise en cause, âgée de 34 ans, accuse le personnel médical de négligence vis-à-vis des patients infectés au nouveau coronavirus, en leur attribuant la responsabilité de provoquer intentionnellement les cas de décès de cette pandémie mondiale, indique dans un communiqué la DGSN.  
Une enquête judiciaire ouverte au sujet de cet enregistrement a permis l'identification et l'arrestation de la prévenue, a ajouté le communiqué.
La mise en cause a été placée en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cet acte criminel, poursuit la DGSN.
Cette affaire intervient dans le cadre des opérations menées par les services de la DGSN pour lutter contre les posts et contenus numériques diffusant des informations erronées et fallacieuses visant à semer la confusion autour des efforts publics de lutte contre la propagation de cette pandémie mondiale.
 

Lundi 6 Avril 2020

Lu 598 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif