Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

C’est parti pour la 8ème édition des Jeux de la Francophonie Le Maroc représenté par 80 sportifs




A la veille de l’ouverture officielle de la 8è édition des Jeux de la Francophonie, la métropole économique ivoirienne, Abidjan s’est parée de ses plus beaux atours pour accueillir cet événement de taille, dans une ambiance de liesse générale.
Ce sont donc plus de 3.000 artistes et athlètes qui sont attendus dans la patrie de l’Akwaba (bienvenue en langue locale) pour participer à ce rendez-vous de référence où le sport  s’allie à la culture pour témoigner, hautement, de la solidarité francophone.
Le Maroc sera représenté par une délégation composée de 80 sportifs dont 20 femmes, 24 encadreurs et trois arbitres. Les champions marocains seront engagés dans cinq épreuves, à savoir l’athlétisme, le football (U21), le judo, la lutte, le cyclisme, en plus du handisport.
Abidjan 2017 se veut donc un rendez-vous festif et populaire, une manifestation de référence dans l’histoire des Jeux de la Francophonie, c’est pourquoi les autorités ivoiriennes, le Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF) et le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF) n’ont pas lésiné sur les moyens pour réunir toutes les conditions de succès. 
A cet effet, les organisateurs prévoient plusieurs activités et animations culturelles, sportives et éducatives, en marge des compétitions et concours. Ces activités dont certaines auront lieu en amont des Jeux, devraient permettre de créer des cadres d’échanges et le brassage entre les jeunes francophones, leurs accompagnateurs, les officiels, les partenaires et les populations locales.
Du 21 au 30 juillet courant, c’est toute la Côte d’Ivoire qui sera donc en fête, puisque ce sont le Village des Jeux, le Village des partenaires, les 13 communes du district d’Abidjan et 6 capitales régionales (Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Bassam, San-Pedro et Daloa) qui abriteront divers événements pour permettre aux délégations et aux populations locales de communier.
Expositions d’arts plastiques, spectacles de danse, de musique et d’humour, des jeux- concours et des conférences, constitueront l’essentiel des activités programmées.
S’agissant du volet sportif, il est à noter que 8 disciplines sont au programme de ces 8è Jeux, à savoir l’athlétisme, luttes (lutte africaine, lutte libre), basket-ball, football, judo, tennis de table, handisport et cyclisme.
Au menu figurent également 10 concours culturels dans les catégories de la littérature (nouvelle), le conte et conteurs, la danse de création, la chanson, le Hip hop, les marionnettes géantes, la jonglerie, la peinture, la sculpture et la photographie.
Organisés tous les quatre ans, lors de l’année post-olympique, les Jeux de la Francophonie invitent, sous la bannière de l’amitié, la jeunesse de l’espace francophone à se rencontrer au travers des épreuves sportives et des concours culturels.
Le français, langue commune des pays engagés, favorise le dialogue entre les participants et avec le public. Langue olympique, il se met au service des deux langages universels, le sport et la culture, pour affermir les liens créés par les rencontres.
Lors du 2è Sommet de la Francophonie en 1987, les chefs d’Etats et de gouvernements étaient séduits par l’idée de créer un évènement où la jeunesse francophone serait mise en valeur. Décision é été donc prise pour créer les Jeux de la Francophonie.
Il s’agit d’une idée novatrice puisqu’il est également décidé que ces Jeux auront lieu en alternance dans un pays du Nord et un pays du Sud et qu’aux compétitions sportives seraient associés des concours culturels, comme au temps des Jeux de l’Antiquité.
 Et c’est deux ans plus tard, que les premiers Jeux de la Francophonie naissaient à Casablanca et Rabat, avec la participation de 900 athlètes et 600 artistes de 39 délégations. 
Parmi les objectifs assignés à ces Jeux figurent la volonté de contribuer à la promotion de la paix et du développement à travers les rencontres et les échanges entre jeunes francophones, permettre le rapprochement des pays de la Francophonie et constituer un facteur de dynamisation de leur jeunesse en contribuant à la solidarité internationale dans le respect de l’égalité des genres, et faire connaître l’originalité des cultures francophones dans toutes leurs diversités et développer les échanges artistiques entre les pays francophones.
Il s’agit également de favoriser l’émergence de jeunes talents francophones sur la scène artistique internationale, de contribuer à la préparation de la relève sportive francophone en vue de sa participation à d’autres grands évènements sportifs, et de parvenir à la promotion de la langue française.


Calendrier des principales épreuves

21 juillet : cérémonie d'ouverture
Du 21 au 30 juillet: tournoi de football (masculin)
Du 23 au 26 juillet: compétition d'athlétisme
29 juillet: tournoi de basket-ball (féminin)
30 juillet: cérémonie de clôture

Libé
Vendredi 21 Juillet 2017

Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés