Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Basketball : La déroute du Moghreb de Fès à Nador


Abdelmajid BOUSLIM
Jeudi 12 Février 2009

Grâce à un quatrième quart-temps décisif, l’Ithri de Rif a remporté lundi en nocturne une précieuse victoire, très bonne pour le moral des joueurs et pour le reste de la compétition.
La révélation de la saison est bel et bien l’Ithri Rif de Nador qui n’a cessé d’impressionner tous les observateurs de la grosse balle orange nationale par son homogénéité, sa détermination et sa progression constante. Les résultats obtenus dans son propre fief ou à l’extérieur ne sont pas le fruit du hasard, mais suite à un travail de fond basé essentiellement sur trois éléments dont un bureau dirigeant à la hauteur, un staff technique spécialisé et d’un grand public connaisseur et discipliné.
Pour ce qui est de cette confrontation IRAN/MAS tous les pronostiqueurs ont tablé pour une victoire certaine du MAS. Mais ce qui s’est passé sur le terrain est une autre paire de manche que seul le coach des Rifains Haj Hassane Ben Khaddouj en connaît les causes de cette victoire.
Le début en fanfare des cinq Fassis Alpha Traoré, Matar N’Baye, Hjira Med Nabil Bakkas et Bassim El Houari 0-5 lors des premières minutes n’était qu’un feu de paille puisque les cinq locaux composés de M’ssaadia, Arazane, Faye Dodo, El Haj Souleimane sont passés à la vitesse supérieure pour devancer leurs vis-à-vis 19-11 lors du premier quart-temps. A signaler que Alpha Traoré, le buteur maison et Nabil Bakkas étaient en deçà de leur forme habituelle, ce qui a obligé le coach algérien Faïd Belal à les faire remplacer par Réda et Jabari.
Lors de la deuxième manche, il a été constaté un sursaut d’orgueil de la part des visiteurs qui ont réduit l’écart à un seul point 31-30.
Après la pause, le MAS méconnaissable subit la domination des Rifains sous la houlette de leur trio M’ssaadia. Haj Souleimane et Faye Dodo pour atteindre la fin du troisième set à neuf longueurs des visiteurs 48/39.
Au début de quatrième quart-temps on a constaté que la combativité du MAS a baissé due à la fatigue, avec déclin progressif aussi bien offensif que défensif. Cette situation a pleinement profité à l’équipe hôte pour gérer le reste de la rencontre en toute confiance.
La fin du match fut sifflée au moment où le tableau marquoir affichait une victoire méritée de l’Ithri Rif de Nador sur le score de 73/63. Après ce résultat l’Iran rejoint le MAS à la troisième place avec 21 points chacun.
A noter qu’Alpha Traoré n’a marqué qu’un seul point lors de tout le match.


Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS