Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aucune référence au Sahara dans le rapport du CPS




Le 33ème Sommet de l’Union africaine (UA) est le premier Sommet de ces quatre dernières années lors duquel le rapport du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA ne contient aucune référence à la question du Sahara, a indiqué, lundi à Addis-Abeba, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.
Depuis le retour du Maroc au sein de l’organisation panafricaine, acté en janvier 2017, c’est le premier Sommet au cours duquel le CPS de l’UA ne contient aucune indication au sujet de la question du Sahara marocain, a-t-il souligné lors d’une conférence de presse au siège de l’UA.
Il a rappelé, dans ce cadre, la décision du Sommet de Nouakchott de 2018 qui avait décidé que la question du Sahara est traitée au niveau des Nations unies et que l’UA doit apporter son appui et son soutien à ce processus et ne doit aucunement créer un processus parallèle ou une littérature différente de celle des Nations unies.
Les pays membres de l’UA s’intéressent maintenant aux questions de paix, de sécurité et de développement et la question du Sahara marocain dispose de son propre cadre et sa référence au sein de l’ONU, a souligné Nasser  Bourita, réaffirmant que la décision du Sommet de Nouakchott demeure la référence de l’UA à ce sujet.
Pour rappel, lors de ce 33ème Sommet d’Addis-Abeba, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a confirmé l’exclusivité des Nations unies dans la résolution de la question du Sahara marocain.
Dans son intervention à l’ouverture des travaux, il a précisé que conformément à la décision 693 du Sommet de Nouakchott, la Troïka de l’UA apportera un soutien efficace au processus mené par les Nations unies, qui est le cadre volontairement choisi par les parties pour une solution politique durable.

Marrakech en lice

Le Maroc suggère d'accueillir, le 10 décembre 2020 à Marrakech, le 1er Forum régional africain pour la mise en œuvre du Pacte de Marrakech, qui servira de réunion préparatoire africaine au Forum d’examen des migrations internationales de 2022.
Le Maroc suggère d’accueillir ce 1er Forum régional africain "afin de commémorer le deuxième anniversaire du Pacte de Marrakech et de le faire coïncider avec la célébration de la journée internationale des droits de l’homme", souligne le rapport de S.M le Roi Mohammed VI sur le suivi de la mise en place de l'Observatoire africain des migrations au Maroc.
"Pour effectuer un bilan de sa mise en œuvre africaine, nous sommes convaincus qu’il n’est pas de lieu plus symbolique que celui même où il fut adopté", explique le rapport.
S.M le Roi, en tant que Leader de l'Afrique sur la question de la migration, exprime, dans ce rapport, la disposition du Maroc "à partager son expérience nationale en matière de gestion migratoire – reconnue par les Nations unies comme modèle pouvant inspirer d’autres pays – avec les pays frères africains qui le souhaitent".
La stratégie nationale d’immigration et d’asile, "à la fois globale, humaniste et responsable, est en effet en parfaite adéquation avec les dispositions et objectifs du Pacte de Marrakech", se réjouit le Souverain.
Par ailleurs, en instaurant l’Observatoire Africain des migrations, l’afrique met en œuvre le Pacte de Marrakech sur les migrations. L’Afrique s’érige ainsi en acteur central de la mise en œuvre du Pacte mondial. En mesurant l’importance d’une gouvernance migratoire mutuellement bénéfique à la fois pour les pays d’origine, de transit et d’accueil, "notre continent se hisse à la hauteur de ses engagements".

Mercredi 12 Février 2020

Lu 911 fois


1.Posté par Said le 12/02/2020 10:58 (depuis mobile)
Ils s'intéressent ou pas il faut continuer le travail tant qu'il y 'a un diable qui a la maladie incurable du maroc

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif