Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adil Rami et Anthony Lopes écopent de trois matches de suspension ferme




Adil Rami et Anthony Lopes écopent de trois matches de suspension ferme
Le défenseur de Marseille Adil Rami et le capitaine de Lyon Anthony Lopes ont écopé de trois matches de suspension ferme, plus d'un mois après les échauffourées survenues en marge du choc OM-Lyon (2-3) au Vélodrome, a annoncé mardi la Ligue de football professionnel (LFP). Dans ce même dossier, le défenseur lyonnais Marcelo a écopé de deux matches de suspension avec sursis, tandis que l'OM a été sanctionné d'un match de fermeture de la tribune basse sud du Vélodrome. Les deux clubs écopent d'une amende de 10.000 euros.
Alors qu'il ne reste plus que quatre journées de championnat à jouer, Rami et Lopes, titulaires majeurs des deux équipes à la lutte pour le podium, ne pourront faire leur retour sur le terrain qu'à l'issue de l'ultime journée de championnat.
Pour rappel, à l'issue du choc entre "Olympiques" du 18 mars dernier, des accrochages ont éclaté entre les joueurs des deux équipes, impliquant notamment Rami, Marcelo et Lopes. Ces incidents ont été jugés mardi, et non jeudi, par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), en raison de la demi-finale de l'Europa League de Marseille contre Salzbourg. Une provocation du défenseur lyonnais Marcelo, exhibant le dos de son maillot en retournant aux vestiaires, avait mis le feu aux poudres. Le Brésilien avait quelques minutes plus tôt été victime d'un coup de son homologue marseillais Adil Rami, selon les images de Canal+, diffuseur de la rencontre comptant pour la 30e journée de D1. Si les présidents des deux clubs respectifs, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud, sont venus à Paris devant les instances pour plaider la cause de leurs joueurs, ils n'ont pu éviter de lourdes sanctions qui pourraient les pénaliser dans la course à la 2e place, synonyme de Ligue des champions.

Jeudi 26 Avril 2018

Lu 149 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés