Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

ADM rompt avec la série de déficits cumulés

Un résultat net bénéficiaire de 45 millions de dirhams à fin 2017 contre un déficit de 3,9 milliards de dirhams en 2016




Après un long processus de redressement et de réformes entamés depuis trois ans, la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) est parvenue à rompre avec la série de déficits cumulés et à redresser ses différents indicateurs de performance.
Après avoir déployé avec succès son projet de restructuration financière en 2016, pour un objectif de consolidation et d’amélioration durable de sa structure bilancielle, la société a indiqué dans son rapport d’activité au titre de l’exercice 2017 qu’elle a commencé à récolter les premiers fruits de cette restructuration en couronnant l’année 2017 d’un résultat net positif. Un processus qui aura permis à la société de renouer avec la profitabilité.
En effet, « avec des indicateurs  de performance probants dus à des réalisations exceptionnelles et une bonne gouvernance, l’exercice 2017 enregistre un bénéfice net de 45 millions de dirhams venant rompre avec une série de déficits cumulés», a indiqué le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, dans le rapport 2017 qu’il a préfacé.
A ce propos, il a rappelé que le Conseil d’administration de l’entreprise a relevé également « avec satisfaction la pertinence des choix stratégiques adoptés qui ont permis de réaliser les résultats exceptionnels du bilan d’activité 2017 ».
En détail, il ressort du rapport de l’exercice dernier que le chiffre d’affaires s’est élevé à 3,6 milliards de dirhams TTC, ce qui correspond à une évolution de +10% par rapport à 2016. 
Le résultat opérationnel avant amortissements (Ebita) a affiché un solde de 1,9 milliard de dirhams en amélioration de +4% par rapport à 2016 ; alors que le résultat net, qui a été bénéficiaire, s’est établi à 45 millions de dirhams à fin 2017 contre 3,9 milliards de dirhams en 2016.
« La performance réalisée en 2017 a été catalysée par les efforts déployés pour la modernisation de l’exploitation, la rationalisation continue des charges d’exploitation et les mesures déployées pour le reprofilage de la dette et donc, l’optimisation du coût de la dette », a expliqué la société.
Dans son rapport, la Société nationale  des autoroutes du Maroc a également relevé la performance des ressources humaines, soulignant que le nombre de jours-hommes/formation a connu une progression de plus de 165% en 2017 par rapport  aux quatre années précédentes.
Le document indique notamment que « l’investissement en coût direct de la formation a presque doublé par rapport à la même période, il constitue plus de 1,33% de la masse salariale. »
Dans ce rapport, on retiendra également qu’au niveau du trafic  la circulation moyenne journalière s’est établie à 22,4 millions de véhicules kilomètres par jour, enregistrant ainsi une augmentation de +5% par rapport à l’année précédente. 
Selon le document, « le trafic des véhicules légers et celui des poids lourds ont connu la même évolution (+5%). Les véhicules légers représentent 78,2% du trafic global tandis que les poids lourds représentent 21,8% de ce trafic ».
S’agissant des recettes de péage collectées en 2017, la société indique qu’elles ont enregistré une hausse de 7,3% pour s’établir à 2.787 millions de dirhams hors taxes.
En ce qui concerne toujours les réalisations d’ADM en 2017, la société s’est réjouie de ce que cette année-là a été marquée par la généralisation du service télépéage à toutes les gares du réseau autoroutier depuis le mois d’avril. 
En outre, grâce à différentes opérations, le rapport indique que « le nombre de tags commercialisés a atteint les 200.000 tags à fin 2017, en progression de +243% par rapport à l’année 2016. Le chiffre  d’affaires des ventes télépéage a atteint les 292 millions de dirhams, en augmentation de +157% par rapport à 2016 ». 
Concernant les aménagements intervenus sur le réseau en service, le rapport précise qu’une enveloppe de 111 MDH a été consacrée à l’aménagement des nouveaux échangeurs au cours de l’année dernière.
Pour Anouar Benazzouz, il ne fait ainsi aucun doute qu’au cours de « l’année 2017, ADM a franchi avec succès les premières étapes de son  grand  chantier  de transformation, laissant ainsi présager de belles perspectives pour notre entreprise », assurant que la dynamique engagée par ADM est résolument tournée vers l’avenir.
 

Alain Bouithy
Lundi 12 Novembre 2018

Lu 451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés