Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Pour une approche basée sur les droits de l'Homme

Mise en œuvre des dispositions de la Constitution




​Pour une approche basée sur les droits de l'Homme
L'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH), qui a tenu récemment son 9ème Congrès national, a plaidé pour la mise en œuvre des dispositions de la Constitution avec une approche basée sur les droits de l'Homme et fondée sur les principes de démocratie et du droit international.
Le congrès a souligné, dans un communiqué, la nécessité de la mise en œuvre du principe de l'égalité de genre (homme/femme), des langues arabe et amazighe, des régions et collectivités territoriales, tout en incriminant toutes formes de discrimination et en vulgarisant la culture de l'égalité à travers l'adoption d'une stratégie soutenue et organisée.
Il a également appelé à l'accélération de la réforme du système éducatif dans l'objectif de parvenir à un enseignement qualifié et doté de capacités compétitives au niveau du marché de l'emploi, tenant en compte les phénomènes socio-économiques, et susceptible de promouvoir les composantes linguistiques et culturelles du Maroc, souligne la MAP.
D'autre part, le congrès a salué l'ouverture du Royaume sur les mécanismes de l'Organisation des Nations unies, après avoir reçu les rapporteurs spéciaux des Nations unies sur la torture, les disparitions forcées et les droits culturels ainsi que le haut-commissaire aux droits de l'Homme.
En revanche, le congrès a exprimé sa préoccupation quant à la situation des populations séquestrées, des années durant, dans les camps de Tindouf, au sud de l'Algérie, en appelant à "une ouverture des camps aux instances internationales, notamment le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), l'objectif étant de recenser les séquestrés et de leur fournir la protection nécessaire".
Au niveau régional, l'OMDH a déploré la situation actuelle aux niveaux économique, social et culturel imputant cette détérioration à la réduction des budgets publics qui a affecté les services sociaux tels que la santé, l'éducation et l'emploi.
Au niveau international, l'Organisation a estimé que le phénomène croissant de l'immigration trouve son origine dans "le refus de partage des richesses et des progrès scientifiques entre l'ensemble des peuples et les individus", se disant préoccupée par la prolifération du phénomène d'immigration sous plusieurs formes, notamment clandestine. 
Le congrès a, également, plaidé pour l'engagement en faveur des principes du droit international dans les régions de conflit et de guerre.

Mardi 5 Mai 2015

Lu 87 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés