Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Pour des conseils régionaux conformes à la régionalisation avancée

Réunion des pharmaciens ittihadis




​Pour des conseils régionaux conformes à la régionalisation avancée
Les pharmaciens ittihadis  réclament des conseils  régionaux dont le nombre et la répartition géographique doivent être  conformes au nouveau découpage territorial. C’est leur  principale requête formulée à la suite de la réunion du secrétariat national du secteur tenue jeudi 5 mars courant.
Dans un communiqué publié en cette occasion, les pharmaciens ittihadis  qui ont recueilli favorablement   la dissolution des conseils régionaux du Nord et du Sud considèrent que cette décision est le prélude  pour mettre fin aux nombreux dysfonctionnements qui ont marqué la gestion du secteur. 
Conformément aux dispositions de la Constitution  visant l’instauration d’une régionalisation avancée  comme étant une base pour la consolidation des principes de bonne gouvernance, de démocratie locale et régionale, les pharmaciens  estiment  que  pour mieux organiser le secteur qui s’est beaucoup développé ces dernières années, il est nécessaire qu’il soit mis au diapason de la même logique. 
Ainsi, les prochaines élections professionnelles  doivent se dérouler sous l’autorité des conseils régionaux  avec de larges prérogatives à même de garantir à la décision sa force et son indépendance à l’instar des autres professions, ont-ils tenu à préciser. 
Par ailleurs, et en vue de consolider leur position au niveau politique,  les pharmaciens ittihadis  ont exprimé leur volonté de redoubler d’efforts et convenu d‘établir un agenda précis pour la restructuration du secteur au niveau régional.  Dans ce cadre, ils ont insisté sur la nécessité de promulguer les décrets d’application   toujours en suspens  du Code du médicament et de la pharmacie  et de procéder à des réformes fiscales prenant en considération les spécificités de la profession.   
Tout en exprimant leur volonté effective d’adhérer à la réussite du Régime d’assistance médicale (Ramed), les pharmaciens ittihadis se disent déterminés à mener leur lutte de manière progressive  au cas où les revendications  des professionnels ne seraient pas satisfaites. 

L.B
Mercredi 11 Mars 2015

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés