Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Passe d'armes entre Mbappé et Assou-Ekotto au sujet du sport africain




Kylian Mbappé, tancé par l'international camerounais de Metz Benoît Assou-Ekotto au sujet de sa volonté affichée de soutenir des projets sportifs en Afrique, a répondu vendredi soir sur Twitter en rappelant une altercation du Camerounais avec un de ses coéquipiers en 2014.
"Ces joueurs africains qui tiennent l'Afrique dans leurs coeurs et qui veulent aider le sport africain bla-bla-bla bla tout en se battant avec un coéquipier sur la scène internationale en 2014...", a taclé le jeune joueur du Paris SG sur son compte Twitter, accompagnant la publication d'une photo montrant Assou-Ekotto en venant aux mains avec un autre international camerounais, Benjamin Moukandjo, lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil.
"Vous me faites doucement rire...mais ça ce sont vos valeurs", a encore dit Mbappé, qui paraphrasait ainsi un tweet publié mercredi par Assou-Ekotto. L'international camerounais reprochait au jeune homme d'afficher sa volonté d'aider le développement du sport africain, tout en portant le maillot de l'équipe de France.
"Ces joueurs européens d'origine africaine qui tiennent l'Afrique dans leur coeur et qui veulent aider le sport africain bla bla bla tout en s'empressant de jouer pour une sélection européenne vous me faites doucement rire... mais ça fait bien les bonnes causes...", avait taclé Assou-Ekotto.
Natif d'Arras et âgé de 33 ans, Assou-Ekotto réagissait lui-même aux déclarations de Mbappé à la sortie d'un déjeuner à l'Elysée en présence du président du Liberia et ancien joueur du PSG George Weah, et du président français Emmanuel Macron.
"Je vais mettre toute l'énergie possible pour aider au maximum", avait déclaré le jeune sportif originaire de banlieue parisienne. "Même si je suis français, j'ai des origines africaines. Pour moi, aider le sport africain à se développer est quelque chose qui me tient à coeur."
Emmanuel Macron a annoncé à l'issue de ce déjeuner le lancement d'une "plateforme de transformation par le sport" en Afrique, qui doit être dotée d'un budget initial de 15 millions d'euros, destinés à financer "des projets venus du terrain". Comme, par exemple, la construction d'infrastructures, la fourniture d'équipements sportifs, des programmes de formation ou d'aides à la création d'entreprises.

Libé
Lundi 26 Février 2018

Lu 71 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés