Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Mégalomanie politico-footeuse




​Mégalomanie politico-footeuse
La mégalomanie serait-elle contagieuse ? Peut-être bien. On doit à un certain Lakjaâ, président de la Fédération de son état, de nous le rappeler. Il s’en fait  un devoir chaque fois qu’il se trouve dans son Berkane natal et surtout dans le stade fétiche de cette Renaissance qu’il préside.  Le double-président a, au fait, trop tendance à mélanger les deux casquettes. Il prend place dans la tribune officielle avant de se donner la peine de descendre les marches entouré de quelques « notables ». Il salue joueurs et arbitres qui s’étaient  alignés pour la circonstance avant que le coup d’envoi ne soit donné.  Un protocole digne d’un chef d’Etat.  Il ne manque que les fanfares.
 Geste non seulement  mégalo et donc déplacé, mais qui pourrait aussi avoir pour effet d’exercer une certaine pression sur les arbitres, l’équipe du président étant de la partie.
 A l’actif de Lakjaâ, cependant, c’est quand il a remis Benkirane à sa place en brandissant la menace d’interrompre le championnat, si celui-ci ne mettait pas fin à ses tentatives d’immixtion dans les affaires propres du ballon rond.  Une menace en l’air, mais qui n’en a pas moins eu le mérite de sortir la milice benkiranienne de ses gonds.
 Et justement tout comme Lakjaâ, Benkirane confond lui aussi ses deux casquettes de chef de gouvernement et de parti.
Autre point commun, les deux ont du mal à se faire à l’idée que le Maroc d’après novembre 2011, n’est plus celui d’avant. Les deux brillent par leur absence quand il s’agit d’assez grands dossiers. Pour Ebola, par exemple, on a décidé en lieu et place pour Lakjaâ qui s’est muré dans un silence assourdissant. Pour Benkirane, l’enseignement,  pour ne citer que cet épineux dossier, ce n’est pas son affaire. Il attend  qu’on lui règle tout  pour venir par la suite bomber le torse et faire dans le triomphalisme et la fanfaronnade.

Par Mohamed Benarbia
Mardi 21 Avril 2015

Lu 393 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés