Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les personnes vivant dans la précarité se comptent par millions

Distribution d’aides alimentaires à plus de 3,5 de millions de bénéficiaires




​Les personnes vivant dans la  précarité se comptent par millions
Les mesures relevant de l'approche solidaire pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus ont permis, jusqu'au 31 mai 2020, à plus de 3,5 millions de personnes de bénéficier d'aides alimentaires dans toutes les provinces et préfectures du Royaume, avec une enveloppe budgétaire de près d’un milliard de dirhams, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.
Répondant aux questions orales à la Chambre des conseillers sur le bilan des mesures mises en place par le Royaume pour lutter contre la propagation du Covid-19, il a affirmé que conformément aux mesures relevant de l’approche solidaire, les autorités locales ont distribué des aides alimentaires dans toutes les provinces et préfectures du Royaume, avec une enveloppe budgétaire de près d'un milliard de dirhams, notant que jusqu’au 3 mai 2020, plus de 3,5 millions de personnes ont pu en bénéficier.
A cet égard, le ministre a salué l’esprit de solidarité dont les citoyens marocains ont fait preuve, notamment les bienfaiteurs et les associations de la société civile, relevant que les autorités, en collaboration avec les services concernés, ont hébergé 10.490 personnes sans abri ou sans domicile fixe.
Soucieux de la dimension solidaire, le ministre a passé en revue le travail mené pour le suivi de l’opération de distribution des aides alimentaires de la part de la Fondation Mohammed VI pour la solidarité et de soutien provisoire des ménages bénéficiaires du Régime d’assistance médicale (RAMED) et opérant dans le secteur informel impactés par l’état d’urgence sanitaire, mettant en exergue le suivi du retrait de ces aides financières et de la disponibilité de la liquidité financière dans toutes les agences et points de retrait.
Dans un autre contexte, il a fait état de la mobilisation de 570 unités hôtelières et centres d’hébergement de la part des autorités locales, avec une capacité d’accueil de près de 32.000 lits au profit des cadres de la santé, des cadres et auxiliaires de l’Etat intervenant dans la gestion de cette crise, ainsi qu'au profit de quelques patients et personnes-contact.
Le ministre a également annoncé que 4.122 opérations de contrôle des unités commerciales et industrielles ont été menées jusqu'au 31 mai 2020, par les commissions provinciales supervisées par les autorités administratives locales, afin de veiller au respect des mesures sanitaires et préventives.
Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers relative au bilan des mesures mises en place pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, le ministre a indiqué que lors de ces opérations de contrôle, près de 150 unités contrevenantes ont été sommées de respecter les mesures préventives.
Il a relevé que les autorités locales veillent à l’accompagnement des opérations d’analyses de laboratoire effectuées au profit des employés des entreprises, unités de production et centres commerciaux, des fonctionnaires des établissements pénitentiaires et de leurs détenus, des conducteurs de taxis, des vendeurs aux marchés de gros de poissons, de fruits et légumes ainsi que des employés des abattoirs et stations d’essence, en vue de détecter des cas d'infection.
A cet égard, le ministre de l’Intérieur a indiqué que jusqu’au 1er juin courant, 115.000 employés d'unités commerciales et industrielles ont été soumis au test de Covid-19, dont 783 cas se sont avérés positifs, ainsi que 34.240 chauffeurs de taxi (dont 11 cas positifs) répartis sur 77 provinces et régions, ajoutant que jusqu’au 28 mai dernier, 9.213 tests ont été réalisés sur des fonctionnaires et détenus des établissements pénitentiaires.
Par ailleurs, il a mis en exergue l’application téléphonique Wiqaytna, lancée en coordination entre les ministères de l’Intérieur et de la Santé, dans le but de notifier une éventuelle exposition au nouveau coronavirus, appelant à cet égard les citoyens à interagir positivement avec cette initiative, en téléchargeant l’application qui permettra d’établir un canal supplémentaire de suivi et d’identification des personnes contacts. Il s'agit aussi de prendre les décisions adéquates en vue de contenir la propagation de la pandémie.
Abdelouafi Laftit a, en outre,  souligné que l'Etat a pu, à la faveur de nombreuses mesures, préserver la santé des citoyens marocains, en faisant preuve de fermeté face à toutes les tentatives de perturbation des efforts nationaux et de l’état d’urgence sanitaire et en adoptant une approche de contrôle strict sur la voie publique par les autorités locales et les services de sûreté.
A cet égard, il a relevé que le bilan des opérations de surveillance sécuritaire ayant eu lieu depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire le 24 mars 2020, jusqu’au 22 mai 2020, des poursuites judiciaires ont été engagées contre 91.623 personnes pour violation de l'état d'urgence sanitaire et d'autres délits, dont 4,7 % (soit 4.362) sont placées en détention préventive.
Le ministre n'a pas manqué d'affirmer que la mise en œuvre de l'approche restrictive ne peut avoir lieu sans une campagne de communication intense menée par les autorités publiques à travers les médias et la communication directe avec la population locale, avec comme premier objectif la sensibilisation des citoyens à l’importance du respect des mesures sanitaires.
Abdelouafi Laftit a constaté que "le succès des efforts de l'Etat et de la société dans la lutte contre la pandémie aura embarrassé certaines parties n’ayant pas hésité à adopter une approche opportuniste, sous-estimant les efforts déployés à chaque étape de la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire, et propageant des messages nihilistes visant à semer la frustration".
Le ministère de l'Intérieur, en coordination avec tous les départements concernés, continuera à œuvrer au cours de la prochaine étape avec le même esprit de mobilisation et de détermination, afin d'assurer la protection de la société et de l'économie nationale, a-t-il assuré, mettant à cet égard l'accent sur le "bilan positif" enregistré depuis le début de l’état d’urgence sanitaire.

Jeudi 4 Juin 2020

Lu 799 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif