Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les citoyens appelés à faire valoir la raison lors des prochaines élections




​Les citoyens appelés à faire valoir  la raison lors des prochaines élections
Les Congrès provinciaux de l’USFP se suivent à un rythme soutenu.  Une course contre la montre  qui traduit la nouvelle dynamique que connaît le parti,   depuis la fin des travaux de son  IXème Congrès. En effet,  soucieux de parachever le processus  de restructuration de ses organes, il ne se passe pas une semaine sans qu’il  y ait un congrès du parti dans une ville ou une autre. En témoigne la tenue de pas moins de trois Congrès entre vendredi et dimanche respectivement à Guercif, El Jadida et Marrakech.
 A l’ouverture du Congrès d’El Jadida  avec pour thème « Mobilisation totale, continuité de légitimité et développement territorial pour une régionalisation avancée », le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar,  a appelé à faire valoir la raison lors des prochaines élections électorales, et ce à travers des approches et des comparaisons politiques rationnelles, une large mobilisation  pour une participation massive des citoyens à cette opération et la méfiance envers  les slogans. 
S’adressant à l’assistance, il a fait savoir que la femme doukkalie  a un grand rôle à jouer lors de ces échéances avant de lancer un appel aux professionnels, artisans et agriculteurs les invitant à  s’inscrire sur les listes  des Chambres professionnelles en vue de contrecarrer et faire échouer toutes les manœuvres du gouvernement dans la préparation des prochaines élections professionnelles.  
Une occasion, rappelle Driss Lachguar, de faire de ces élections professionnelles un véritable exercice en perspective des élections communales de septembre et pour faire face à tout obstacle pouvant entraver le processus  démocratique défendu et voulu par l’USFP.
 L’adoption par le gouvernement d’une logique absurde, à savoir faire un choix sélectif basé sur la notion  du « halal » (licite) et du « haram » (illicite) concernant  nombre de questions politiques, économiques et sociales, est à l’opposé du concept de l’Etat des institutions défendu par l’USFP, a-t-il affirmé.  Ce concept est d’ailleurs considéré comme l’un des piliers des projets de l’USFP à même de permettre et garantir  aux citoyens de vivre dans la dignité, l’égalité, le progrès et de défendre leurs droits et acquis, a-t-il tenu à préciser.  
Pour le Premier secrétaire, toutes ces valeurs défendues par les projets de l’USFP sont là pour faire obstacle à ceux du gouvernement actuel  qui prône la logique  de l’exclusion et de l’anéantissement de tous les acquis  concrétisés par les forces  progressistes, ce qui risque de voir la résurgence d’une époque révolue.
Pour  mieux s’enraciner au sein de la société et être à l’écoute des citoyens et  dans le cadre de la politique de proximité,  Driss Lachguar a insisté sur l’obligation  de mettre en œuvre les résolutions du IXème Congrès du parti qui portent sur  la nécessité de consolider les structures du parti, ouvrir ses sièges devant les citoyens, toutes franges  confondues et de protéger  les citoyens des marchands des élections, et ce pour répondre à leurs attentes.     

L.B
Mardi 28 Avril 2015

Lu 451 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés