Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc perd son plus jeune pilote de chasse au Yémen

Yassine Bahti était aux commandes du F16 abattu par des tirs houthis




​Le Maroc perd son plus jeune pilote de chasse au Yémen
Un jeune lieutenant marocain, Yassine Bahti, est tombé au champ d’honneur à l’âge de 26 ans, dimanche après-midi alors qu’il effectuait une mission de reconnaissance aux commandes d’un des six F16 de l’escadrille des Forces Royales Air (FRA) détachée en Arabie Saoudite et engagée dans la guerre au Yémen. 
Yassine qui est d’origine marrakchie, était le plus jeune de nos pilotes en mission en Arabie Saoudite et appartenait au sixième Bataillon aérien basé à Benguerir.
 Lors de sa sortie dimanche où  il évoluait en formation avec un second pilote d’un autre Falcon du même type que son avion, rentré lui, sain et sauf à la base, il a été touché probablement par la DCA de la rébellion chiite alors qu’il volait en basse altitude dans la région de Saada, fief des Houthis dans le nord du Yémen, en région frontalière avec l’Arabie Saoudite où l’avait conduit sa mission. Son avion est tombé en vrille et il n’a pas eu le temps de s’éjecter. 
Yassine Bahti est le premier Marocain à être tombé sous les balles de l’ennemi dans cette région du monde. Faut-il le rappeler, il agissait dans le cadre d’un soutien que le Royaume, préoccupé par la stabilité des monarchies arabes de la péninsule du Golfe, apporte à la coalition internationale formée pour ce faire. Les Forces Royales Air étaient, dans un premier temps, stationnées aux Emirats avant de rejoindre l’Arabie Saoudite. 
La perte du F16 marocain dimanche n’est pas l’unique subie par la coalition menée par l'Arabie Saoudite lors de son engagement au Yémen. Trois autres appareils saoudiens avaient connu le même sort. Le dernier en date, un F15 Eagle biplace saoudien d'attaque au sol a été perdu au-dessus du golfe d'Aden le 26 mars dernier, son équipage a été récupéré par un hélicoptère de l'US Air Force.
Le F-16 marocain, un «Lockheed Martin Fighting Falcon» abattu au Yémen,  faisait partie des 24 dernières acquisitions des FRA dans le cadre de la modernisation de la flotte d’avions de combat qui comprend, entre autres, une cinquantaine de Mirage F1 (CHEH, F1B et MF 2000) et quelque 26 F-5 E(B). 

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 13 Mai 2015

Lu 2586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés