Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La décharge de Sidi Yahya El Gharb, une source de pollution de l'environnement


Jeudi 20 Août 2020

La décharge actuelle de Sidi Yahya El Gharb (20 hectares), datant de plus de 30 ans et située au milieu de la forêt, constitue une source de pollution de l'environnement et un foyer pour les rats, les souris et les insectes nuisibles, et porte atteinte à la vue générale, d'où la nécessité de la réhabiliter et de la fermer, ce qui explique la programmation du projet tracé, a indiqué le ministère de l’Energie, des Mines et de l'Environnement -département de l'environnement.
Le projet de réalisation du centre de transformation des déchets de la décharge actuelle de Sidi Yahya El Gharb s'inscrit dans le cadre d'une vision intégrée de la gestion des déchets dans la province de Sidi Slimane, qui vise à réhabiliter et fermer toutes les décharges sauvages de façon définitive, ainsi qu'à réaliser des centres de transformation pour la collecte et le traitement des déchets de la province dans le centre provincial d'enfouissement et de valorisation des déchets de Sidi Slimane, a expliqué le ministère dans une mise au point en réponse à un article publié le 13 août dans l'un des journaux nationaux.
Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une convention de partenariat du programme national de gestion des déchets ménagers, conclue entre le ministère de l'Intérieur, le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, la préfecture de la province de Sidi Slimane et le groupement des collectivités territoriales Bni Hessen pour l'environnement, a ajouté la même source, précisant que cette convention vise la réhabilitation et la fermeture définitive de la décharge actuelle qualifiée de sauvage.
Après la réhabilitation de cette décharge et sa fermeture définitive, les déchets de Sidi Yahya El Gharb seront transférés vers la décharge de Sidi Slimane, qui a été réhabilitée et aménagée dans le cadre du même accord à travers le centre de transformation programmé, qui sera temporairement mis en place sur une petite superficie dans la décharge actuelle (2 hectares), en attendant la réalisation du centre provincial d'enfouissement et de valorisation des déchets de Sidi Slimane, fait savoir la mise au point.
Le processus de transformation des déchets sera effectué par leur transfert via des camions spéciaux sans recourir au stockage ou au tassement, d'après le ministère.


Lu 1291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS