Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’industrie de l’événementiel s’attend à une baisse de 70% de son chiffre d’affaires

Un plan de relance du GPPEM pour sauver le secteur et éviter des centaines de faillites et la perte de milliers d'emplois




​L’industrie de l’événementiel s’attend à une baisse de 70% de son chiffre d’affaires
Le Groupement Professionnel des Prestataires de l’Evénementiel au Maroc (GPPEM) a élaboré un plan de relance qu'il a partagé avec les autorités et les donneurs d’ordres, les invitant à réagir afin d’éviter des centaines de faillites et la perte de milliers d'emplois pour l'écosystème de l’industrie de l’événementiel durant les prochains mois.
Dès début mars, le GPPEM a mis en place un ensemble de mesures pour soutenir les prestataires de l’Ecosystème de l’Industrie de l’Evénementiel (EIE), particulièrement les PME/TPE et les employés, indique le Groupement dans un communiqué, relevant qu'un plan de relance a été élaboré afin d’identifier les mesures qui pourraient sauver le tissu industriel de l’événementiel.
"Il est important de souligner que les retombées économiques de l’écosystème de l’industrie de l’événementiel (CA direct + induit) sont de 63 milliards de dirhams, ce qui représente 5% du PIB. Avec près de 5.000 entreprises et 190.000 emplois directs et indirects, l’EIE doit avoir une grande place dans le plan de relance national", précise Aziz Bouslamti, président du GPPEM, cité par le communiqué.
Déjà l’interdiction des rassemblements et des événements pour des raisons de sécurité sanitaire, que le GPPEM a encouragée, a ébranlé tout l’écosystème de l’industrie de l’événementiel dès le mois de mars, selon le Groupement, soulignant que "l’avenir reste incertain, car le déconfinement sera certainement partiel et l’organisation d’événements de tous genres semble hypothétique et non prioritaire".
Le GPPEM fait appel à son ministère considéré de tutelle, celui de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique pour qu’il soutienne l’écosystème de l’industrie de l’événementiel, note la même source, précisant que le Groupement lance un appel à tous les grands donneurs d’ordre publics et privés pour les inciter à maintenir une partie de leurs événements, suivant des conditions sanitaires à établir en étroite collaboration avec les autorités compétentes, ou au moins les reporter, rapporte la MAP.
Et de souligner l'importance de mettre en place des mesures qui permettront de maintenir la commande publique, qui est vitale pour la survie de l’industrie événementielle. Ceci permettra d’éviter les faillites d’entreprises et les pertes d’emplois, poursuit le communiqué.
"Nous nous attendons à une baisse de +70% du chiffre d’affaires de l’EIE, entraînant une perte de près de 150.000 emplois, si rien n’est fait durant les prochaines semaines. En plus de l’aspect socioéconomique, le Maroc risque de perdre en quelques mois ce qu’il a construit en quelques décennies, un savoir-faire qui permet au Royaume de briller au niveau international par la promotion de la Marque Maroc et du Made in Morocco. Il ne faut pas oublier que l’expertise événementielle marocaine contribue de manière significative à drainer des devises, elle évite aussi de faire appel aux opérateurs internationaux et ainsi de faire sortir ces mêmes devises", annonce M. Bouslamti.
Se voulant réaliste et non alarmiste, le GPPEM lance un appel au gouvernement pour que ses doléances fassent l’objet d’une attention particulière et de mesures concrètes qui permettront de sauver des milliers d’emplois et des centaines d’entreprises, indique le Groupement, soulignant que les professionnels de l’écosystème de l’industrie de l’événementiel ne pourront survivre à cette crise sans le soutien des autorités.
Après étude des diverses perspectives d’avenir, qui semble assez morose, le GPPEM a identifié des propositions qui s’articulent autour d'une hypothèse décisive (le maintien de la commande publique est vital pour la survie de l’écosystème de l’industrie événementielle. Il permettra d’éviter les faillites d’entreprises et les pertes d’emplois) et de cinq leviers, à savoir la commande publique, la communication et la promotion, le sanitaire, le fiscal et le social et le bancaire, fait savoir la même source.
Le GPPEM est une association qui regroupe les sociétés et les auto-entrepreneurs qui composent l’écosystème de l’événementiel. Elle constitue aujourd’hui le porte-parole majeur du secteur.

Lundi 18 Mai 2020

Lu 1403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.