Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Driss Lachguar : Le chef du gouvernement affaiblit le pays et porte atteinte à son image

Volonté délibérée du gouvernement Benkirane de ne pas mettre en œuvre les dispositions de la Constitution de manière démocratique




​Driss Lachguar :  Le chef du gouvernement affaiblit le pays et porte atteinte à son image
La province de Berrechid  a abrité dimanche son 2ème Congrès provincial placé sous le thème  «Renouvellement de l’engagement avec les habitants de Berrechid dans la perspective d’un développement global ». 
Ce congrès, dont la séance d’ouverture a été  présidée par le Premier secrétaire, Driss Lachguar, en présence du président de la Commission administrative et  des membres du Bureau politique s’inscrit en droite ligne de la nouvelle  dynamique lancée après le IXème Congrès de l’USFP.
A l’ouverture des travaux, le Premier secrétaire a déclaré que le gouvernement Benkirane a échoué sur tous les plans, mais il a réussi par contre dans sa mission, à savoir dévaloriser le rôle des partis politiques et s’immiscer dans les affaires intérieures des syndicats.
Le bilan de la politique antisociale de l’Exécutif est des plus mitigés marqué principalement par les hausses successives des  prix  des  produits de base,  la fermeture de la  porte du dialogue social, la violation des libertés syndicales, la mauvaise gestion du secteur de la Justice qui connaît une tension sans précédent, entre autres, a-t-il annoncé.
Tout en exprimant son regret  quant à la volonté délibérée du gouvernement Benkirane de ne pas mettre en œuvre les dispositions de la Constitution de manière démocratique et de ne pas procéder aux réformes nécessaires, malgré les attributions dont il dispose, Driss Lachguar a déclaré que Benkirane, à travers ses récentes sorties médiatiques, affaiblit le pays auprès des institutions politiques  étrangères et porte atteinte à l’image du Maroc. 
Concernant la coordination entre les partis de l’opposition, Driss Lachguar a défendu cette approche susceptible de faire échouer la tentative du gouvernement visant le report des prochaines échéances électorales et a demandé à Benkirane d’assumer ses responsabilités.  Dans ce cadre, il a tenu à rappeler la dernière prise de bec en date à la Chambre des représentants, lors d’une séance  consacrée au passage mensuel de Benkirane devant les députés au cours de laquelle il s’en est pris aux partis de l’opposition.
Devant cette situation des plus déplorables que connaît le pays,  le Premier secrétaire du parti a mis  en garde contre la politique antisociale du gouvernement et appelé à faire preuve de davantage de vigilance pour éviter au pays  la catastrophe.  
Evoquant la situation dans les pays du Sud de la Méditerranée notamment dans les pays arabes qui ont été secoués par les mouvements du Printemps arabe, Driss Lachguar  a tenu à préciser que le Maroc qui ne dispose que de son riche capital  immatériel  a pu, grâce aux luttes de ses militants et à leurs  multiples sacrifices consentis durant des décennies, franchir cette étape difficile permettant aux citoyens  de vivre dans la dignité et de jouir de stabilité et de sécurité.
C’était aussi l’occasion pour Driss Lachguar  de faire un parallélisme entre le gouvernement Benkirane et celui de l’alternance dirigé par Abderrahmane Youssoufi  qui a  pu, malgré une conjoncture  économique et sociale très difficile, éviter au Maroc la crise cardiaque et par là même jeter les bases d’une démocratie émergente.
L’USFP est en train de revenir en force pour s’enraciner au sein de la société et être à l’écoute des préoccupations des  citoyens et la province de Berrechid, devenue le centre de l’une des plus fortes régions du pays au vu de ses potentialités économiques, commerciales et agricoles,  est appelée à relever plusieurs défis,  et ce aux côtés des militants du parti, a-t-il conclu.     

Larbi Bouhamida
Mercredi 20 Mai 2015

Lu 567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés