Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Accélération de l’opération de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger

Nasser Bourita : Programmation de 30 vols entre les 21 et 27 juin pour le retour de 4.644 concitoyens se trouvant dans 17 pays




​Accélération de l’opération de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger
Un total de 30 vols ont été programmés entre les 21 et 27 juin pour le rapatriement de 4.644 Marocains bloqués dans 17 pays, sur fond des mesures anti-Covid-19, a annoncé lundi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.
Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, il a affirmé que ces vols concerneront la Turquie, la Serbie, la Mauritanie, la Tunisie, la Hongrie, l'Autriche, les Emirats arabes unis, la France, le Portugal, la Suisse, la Pologne, les Pays-Bas, le Sénégal, la Belgique, l'Italie et le Royaume-Uni.
Le nombre de bénéficiaires passera à 4.644 après le 27 juin, contre 3.151 rapatriés depuis le début de l'opération le 15 mai, soit une hausse de 73 %.
A partir du 28 juin, l’opération se poursuivra à destination d’Allemagne, d'Egypte, des pays du Golfe et de Turquie, ainsi que d’autres pays, a-t-il précisé, s'attendant au rapatriement au total de 7.800 ressortissants marocains.
Concernant les pays d'Asie et d'Amérique latine, "une réflexion est en cours" pour la mise en place d'un hub régional pour regrouper les ressortissants marocains, en attendant l'organisation de vols vers le Maroc, a souligné Nasser Bourita.
Par ailleurs, il a affirmé que les avions affrétés par des pays étrangers, tels que le Canada ou les Etats-Unis, pour le rapatriement de leurs citoyens bloqués au Maroc, seront également exploités pour rapatrier les Marocains bloqués dans ces pays.
Il a aussi relevé que la période de préparation du processus de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger illustre une interaction sérieuse et découle d’une profonde prise de conscience des enjeux liés à sa mise en œuvre, mettant en exergue les difficultés rencontrées par les citoyens bloqués dans des pays étrangers, en cette période de pandémie.
Le responsable gouvernemental a relevé que, suite au lancement de la troisième phase de déconfinement progressif, l’opération de rapatriement a atteint son niveau maximal, notant que des efforts seront entrepris pour accélérer le rythme des opérations, notamment à travers l’exploitation de 100% des capacités d’occupation de l’avion après consultation du ministère de la Santé et de Royal Air Maroc (RAM), ce qui permettra d’augmenter le rythme de rapatriement de près de 50%.
Le ministre a également passé en revue les étapes du processus, soulignant que la mise en œuvre de l’opération de rapatriement a eu lieu dès lors que la situation épidémiologique au Royaume fut sous contrôle et le système de santé renforcé. Ainsi, depuis le 15 mai, 3.157 citoyens ont pu bénéficier de ce processus. 
Nasser Bourita a indiqué que ces opérations ont été effectuées selon des spécifications claires et un protocole strict. Il a expliqué à cet effet qu’elles ont été limitées aux citoyens ne résidant pas à l'étranger et ayant quitté le Royaume par le biais d’un visa court-séjour, d’une période n'excédant pas 90 jours, à des fins touristiques, professionnelles, médicales ou familiales, ajoutant que le processus de rapatriement est lié aux capacités matérielles et logistiques disponibles suivant l'évolution de la situation épidémiologique au Maroc, surtout que ces opérations sont à la charge de l'Etat.
Le ministre a affirmé, par ailleurs, que les citoyens en situation fragile sont priorisés (état de santé, fragilité matérielle ou sociale…), ajoutant que le protocole de retour des citoyens, établi avec la participation de tous les acteurs nationaux, garantissait, jusqu'à présent, le retour des citoyens dans une atmosphère sûre et sans aucune répercussion négative sur la situation épidémiologique au Royaume. 

290 de nos concitoyens reviennent des EAU

Quelque 290 Marocains bloqués aux Emirats arabes unis suite à la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes en raison de la pandémie du coronavirus ont été rapatriés, lundi, dans le cadre d'une opération prise en charge par les autorités marocaines.
Dans une déclaration à la MAP, le consul général du Royaume à Dubaï, Abderrahim Rahali, a indiqué que cette opération s'est déroulée dans de "bonnes conditions", faisant état d'une coordination avec les autorités émiraties pour assurer le rapatriement, en toute sécurité, des Marocains bloqués aux Emirats arabes unis depuis mars dernier.
L'opération s’est déroulée dans le respect total des mesures de précaution et du protocole sanitaire en vigueur pour garantir un accueil sécurisé pour ces passagers, a-t-il poursuivi, indiquant que le vol a été opéré par un avion de la RAM à destination de l'aéroport international d'Agadir-Al Massira.
De nombreux rapatriés ont fait part de leur soulagement et de leur joie de regagner la mère patrie et de leur satisfaction, exprimant leurs remerciements à S.M le Roi Mohammed VI pour cette initiative généreuse.
Le gouvernement, conformément aux Hautes orientations du Souverain, a pris en charge tous les frais liés à la mise en œuvre du programme de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger.
Les autorités marocaines prendront également en charge tous les frais liés au logement et aux tests de dépistage au nouveau coronavirus dans le respect le plus strict du protocole sanitaire en vigueur pendant les jours de confinement de ces bénéficiaires au Maroc.
Des centaines de Marocains bloqués à l’étranger ont regagné le Maroc à bord de plusieurs vols en provenance de l’Algérie, de la région espagnole d'Andalousie, de Madrid, de Barcelone et des Iles Canaries, ainsi que d’Istanbul. Ces opérations de rapatriement se poursuivront et devront concerner prochainement d’autres régions et pays. 

​750 personnes débarquent à l'aéroport Agadir-Al Massira

Quelque 750 Marocains bloqués à l’étranger, suite à la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes en raison de la pandémie du Covid-19, ont regagné lundi le Royaume, via l’aéroport Agadir-Al Massira dans le cadre d'une opération prise en charge par les autorités marocaines.
Cette opération a profité notamment aux personnes souffrant de maladies chroniques, les touristes en situation de précarité, outre les enfants et les nourrissons.
Ainsi, 5 avions de la RAM, dont 2 en provenance de Paris, et trois de Tunis, Lyon et Amsterdam, ont atterri à l’aéroport international Agadir-Al Massira, avec à leur bord chacun entre 150 et 151 passagers.
Dès leur arrivée à l'aéroport, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour faciliter les formalités douanières et permettre aux bénéficiaires de cette opération de récupérer leurs bagages de manière fluide et ordonnée, dans le respect total des mesures préventives et du protocole sanitaire en vigueur.
Ces personnes ont embarqué dans des bus à destination d'établissements hôteliers d’Agadir, où elles ont été soumises aux tests de dépistage au nouveau coronavirus (Covid-19) et seront confinées selon les procédures sanitaires en vigueur et dans les meilleures conditions.
A cette occasion, les Marocains rapatriés ont fait part de leur joie et leur soulagement de regagner la mère patrie ainsi que leur satisfaction quant aux mesures prises au niveau de l'aéroport Agadir-Al Massira, exprimant leurs remerciements à S.M le Roi Mohammed VI pour cette noble initiative.
De même, ils ont loué les efforts colossaux consentis par le Royaume pour faire face à la pandémie, ainsi que par les ambassades et consulats du Royaume en France, en Tunisie et aux Pays-Bas.
A rappeler que toutes ces opérations suivent le même protocole sanitaire, avec des tests de dépistage au virus à l’arrivée et un confinement de neuf jours dans le cadre du suivi médical nécessaire, le but étant de s’assurer que ces personnes ne constitueront pas un danger pour elles-mêmes ou leurs familles et entourage.
Des centaines de Marocains bloqués à l’étranger ont regagné le Maroc à bord de plusieurs vols en provenance de l’Algérie, de la région espagnole d'Andalousie, de Madrid, de Barcelone et des Îles Canaries, ainsi que d’Istanbul. Ces opérations de rapatriement se poursuivront et devront concerner prochainement d’autres régions et pays.

Mercredi 24 Juin 2020

Lu 1058 fois


1.Posté par Serribou khalid le 25/06/2020 08:18
عملية ترحيل المغاربة العالقين بالخارج تشوبها مجموعة من الأسئلة وكالعادة عدم الشفافية التي عهدناها في الإدارة المغربية تتجسد مرة أخرى بمجموعة من الخروقات التي تقوم بها القنصليات لإختيار لوائح الترحيل وأنا بصفتي أحد المسجلين في هذه اللوائح بقنصلية أورلي بباريس لم أتلقى لا مكالمة ولا رسالة نصية من القنصلية مع أنني قد أدليت بكل وثائق مرضي عندما قدمت طلبي للقنصلية وتم قبول الطلب وتم تسجيلي في اللوائح وحتى هذه اللحظة لا زلت أنتظر الجواب دون جدوى

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.