Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Zelensky lance une campagne mondiale de financement participatif pour aider l'Ukraine


Libé
Jeudi 5 Mai 2022

Zelensky lance une campagne mondiale de financement participatif pour aider l'Ukraine
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé jeudi le lancement d'une plate-forme de financement participatif en ligne conçue pour aider Kiev à gagner la guerre contre la Russie et reconstruire les infrastructures du pays.

"En un clic, vous pouvez donner des fonds pour aider nos défenseurs, sauver nos civils et reconstruire l'Ukraine", a-t-il déclaré en anglais dans une vidéo publiée sur Twitter en annonçant le lancement de la plate-forme United24. "Tous les fonds seront transférés à la banque nationale d'Ukraine et attribués aux ministères concernés", a ajouté le président ukrainien, précisant que des rapports sur la distribution des fonds seront publiés "toutes les 24 heures".

"Ce n'est qu'ensemble que nous avons le potentiel d'arrêter la guerre et de reconstruire ce que la Russie a détruit", a encore ajouté Volodymyr Zelensky, qui a beaucoup utilisé internet et les réseaux sociaux depuis le début de la guerre pour mobiliser et attirer l'attention sur son pays.
Volodymyr Zelensky a assuré que l'Ukraine "se souviendra toujours" des contributions.


La plateforme, sur le site u24.gov.ua, précise que les fonds seront distribués pour répondre aux besoins en matière de "défense et déminage", "aide médicale" et pour "reconstruire l'Ukraine".

Le président du Conseil européen Charles Michel s'est, par ailleurs, prononcé jeudi pour une confiscation des avoirs russes gelés dans l'UE dans le cadre des sanctions afin de les rendre "disponibles" pour la reconstruction de l'Ukraine. Il a également estimé qu'une conférence de donateurs pour la reconstruction de l'Ukraine à laquelle il participe à Varsovie devrait constituer le point de départ "d'une sorte de plan Marshall européen" pour ce pays envahi par la Russie.

"Personnellement, je suis absolument convaincu que c'est extrêmement important non seulement de geler les avoirs, mais aussi de rendre possible leur confiscation, afin de les rendre disponibles pour le pays qui se reconstruit", a-t-il déclaré à l'agence de presse ukrainienne Interfax dans un entretien accordé à Bruxelles. "C'est la première fois que le président s'exprime sur la +confiscation+ des avoirs russes", a précisé à l'AFP son porte-parole.


Le président américain Joe Biden a demandé au Congrès fin avril de lui donner la possibilité de confisquer les avoirs des oligarques russes bloqués aux Etats-Unis pour les utiliser au bénéfice de l'Ukraine.

Le Canada est sur la même ligne. 
Un avis a été demandé au service juridique du Conseil européen sur la faisabilité d'une telle mesure, car "il existe 27 systèmes juridiques dans l'UE et dans de nombreux États membres de l'UE, une décision par un tribunal est nécessaire", explique Charles Michel. "C'est un processus difficile et long", reconnait-il.


Avocat de formation, le président du Conseil européen, représentant des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, est à Varsovie où il participe à une conférence des donateurs pour la reconstruction de l'Ukraine. "Je vois trois priorités dans cette conférence et trois objectifs. Le premier est l'aide humanitaire, le deuxième est l'argent, le troisième est la reconstruction", explique-t-il. "Cette conférence devrait être, à mon avis, le point de départ d'une sorte de plan Marshall européen pour l'Ukraine", soutient-il. "Il est important de s'assurer que les autorités ukrainiennes seront en mesure, dans les jours et les semaines à venir, d'avoir l'argent dont elles ont besoin pour atteindre" ces trois objectifs, plaide-t-il.


Charles Michel se prononce également en faveur de l'idée de transférer 10 % des droits de tirage spéciaux du FMI des États membres à l'Ukraine. "Nous devons examiner pour quels Etats membres cela sera possible", précise-t-il.



Lu 757 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS