Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite guidée au profit des représentants de la presse nationale : Le CHU de Marrakech s’ouvre aux médias




Visite guidée au profit des représentants de la presse nationale : Le CHU de Marrakech s’ouvre aux médias
Dans le cadre des actions de communication menées par l’administration du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech et de l’ouverture sur l’environnement extérieur, une visite guidée au sein de cet établissement a été organisée récemment au profit d’un parterre de journalistes représentant les médias nationaux et régionaux.
L’objectif de cette initiative est d’informer le grand public sur les différents services médicaux offerts par le Centre ainsi que sur les différents équipements mis en place dans les hôpitaux relevant du CHU, dont celui de «Mère et Enfant», «Ibn Toufaïl» et «Ibn Nafiss».
C’est aussi une occasion pour montrer l’état des lieux des différents projets menés par la direction du CHU pour le développement de l’offre de soins et l’amélioration des conditions d’accueil des patients. Cette visite a été également une opportunité pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la deuxième tranche du Centre ainsi que des différents chantiers ouverts.    
Etablissement public placé sous tutelle du ministère de la Santé, le CHU Mohammed VI de Marrakech a été créé en vertu de la loi 82.00 promulguée par Dahir 1.06.206 du 30 août 2001 modifiant et complétant la loi 37.80 relative aux centres hospitaliers.
La mission du CHU se décline en trois axes principaux :
- Les soins : le CHU Mohammed VI prodigue des soins de niveau tertiaire. C’est ainsi qu’il offre des prestations médicales et chirurgicales courantes et spécialisées en urgence et/ou en activités programmées.
- L’enseignement : le Centre assure cette mission en partenariat avec la Faculté de médecine et de pharmacie et l’Institut de formation aux carrières de santé. De ce fait, il concourt à l’enseignement clinique universitaire et post-universitaire médical et pharmaceutique et participe à la formation pratique du personnel infirmier.
- La recherche : les travaux de recherche et des soins infirmiers sont menés en collaboration avec la Faculté de médecine et de pharmacie et les unités de formation et de recherche étrangères. Le CHU concourt également à la réalisation des objectifs fixés en matière de politique de santé prônée par l’Etat.   
Le CHU Mohammed VI dispose d’une capacité litière totale de 629 lits d’hospitalisation fonctionnels, répartis en deux hôpitaux : (hôpital Ibn Toufaïl à vocation médico-chirurgicale et gynéco- obstétricale d’une capacité litière de 409 lits et l’hôpital Ibn Nafiss à vocation principalement psychiatrique d’une capacité litière de 220 lits.
L’offre de soins du CHU Mohammed VI s’est renforcée en 2008 par l’ouverture de l’hôpital Mère et Enfant, avec une capacité de 247 lits, d’autant plus que ce Centre se dotera, à moyen terme, d’un hôpital des spécialités d’une capacité de 586 lits, dont les travaux sont en cours, d’un Centre d’hémato-oncologie d’une capacité de 83 lits en cours de construction. Le staff médical et administratif du CHU est composé, quant à lui, de 695 personnes dont 520 infirmiers, 57 cadres administratifs, 23 agents techniques. Il compte aussi 59 médecins enseignants dont 10 professeurs d’enseignement supérieur, 11 professeurs agrégés, et 38 professeurs assistants. Les médecins en formation sont répartis en 175 médecins résidants et 64 médecins internes.
Cette visite a été suivie d’une table ronde consacrée à l’examen du bilan d’activité du CHU Mohammed VI, les innovations récentes au sein du Centre, les conventions de coopération, le projet d’établissement élaboré pour la période 2009- 2013.
Prenant la parole, le professeur Abdelhamid El Idrissi Dafali a fait savoir que l’hôpital Ibn Toufaïl connaît actuellement d’importants travaux de réaménagement afin de le doter d’un pavillon ORL.
 De son côté, le directeur de l’hôpital Mère et Enfant, le docteur Taha Azzeddine, a souligné que cet établissement hospitalier est de nature à permettre l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, rappelant que cette unité compte nombre de spécialités, dont la pédiatrie, la chirurgie pédiatrique et la gynécologie, outre un service des urgences très bien équipé.     
Le directeur de l’hôpital Ibn Nafiss, le docteur El Hassane Rahoua a, quant à lui, indiqué que les chantiers que connaît cet hôpital et les équipements disponibles pour le traitement des maladies, entre autres, psychiatriques et respiratoires sont de nature à offrir, à l’achèvement des travaux fin 2010, des services de qualité, rappelant que cet hôpital reçoit annuellement 30 mille patients.
Le professeur Mhammed Harif, directeur du CHU Mohammed VI, s’est félicité du travail permanent et des efforts inlassables déployés par les composantes de cette institution hospitalière en vue de l’amélioration de la qualité des prestations de service.      
Et de poursuivre que de grands efforts sont déployés, en collaboration avec la direction régionale de la Santé en vue de la création d’autres hôpitaux capables de recevoir un grand nombre de patients, en provenance de Marrakech et des régions avoisinantes.     

Mohamed RAMI
Mardi 21 Avril 2009

Lu 942 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés