Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un sénateur français interpelle son gouvernement sur les “ grandes difficultés ” rencontrées par les Marocains demandeurs de visas


Libé
Jeudi 22 Septembre 2022

Un sénateur français interpelle son gouvernement sur les “ grandes difficultés ” rencontrées par les Marocains demandeurs de visas
Le sénateur français, Christian Cambon, président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées au Sénat, a interpellé le gouvernement de son pays sur les “grandes difficultés” rencontrées par les ressortissants marocains en matière de délivrance de visas et leurs conséquences sur les relations franco-marocaines.

Dans des lettres adressées aux ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, M. Cambon, également président du groupe interparlementaire d'amitié France-Maroc du Sénat, affirme avoir été saisi, ces dernières semaines, comme nombre de ses collègues sénateurs, de plusieurs cas de refus de délivrance de visas pour des ressortissants marocains souhaitant se rendre en France.

“Cela alors que la demande semblait parfaitement légitime, comme par exemple un médecin souhaitant se rendre à un congrès international de médecine ou un sportif devant participer à une compétition internationale”, écrit-il à l'adresse de la cheffe de la diplomatie, Catherine Colonna, et du locataire de la Place Beauvau, Gérald Darmanin.

 Dans ce type de situation, le refus de délivrance de visa par les autorités françaises suscite une “forte émotion et une légitime incompréhension” de la part des ressortissants marocains, souligne le sénateur.

“Plus profondément, l'augmentation récente des décisions de refus de délivrance de visas ou de titres de séjour aux ressortissants marocains par les autorités françaises pourrait porter un grave préjudice aux relations politiques, économiques et culturelles avec le Maroc, un pays ami de la France et un pôle de stabilité essentiel dans une région où les risques et les menaces sont nombreux”, relève le sénateur français.
 Et de poursuivre que le Maroc représente “un partenaire stratégique” de la France, notamment dans les domaines économique et culturel, avec de nombreuses entreprises françaises et un réseau culturel très dense, ou encore en matière de lutte contre le terrorisme et sur la question migratoire.

“Pour éviter tout risque de fragiliser notre coopération bilatérale, et notamment la place très importante des entreprises françaises dans ce pays, il me semblerait donc opportun que vous puissiez donner les instructions nécessaires à vos services afin qu'ils fassent preuve d'un plus grand discernement dans la procédure de délivrance de visas”, conclut-il.


Lu 231 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS