Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois jours prélevés sur les salaires des fonctionnaires et des employés des établissements publics en un trimestre




Trois jours prélevés sur les salaires des fonctionnaires et des employés des établissements publics en un trimestre
Le chef de gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a annoncé, mardi, qu'il a été décidé que les fonctionnaires et les agents de l’Etat et des collectivités territoriales, ainsi que les employés des établissements publics contribueront au profit du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19), à hauteur de trois jours de salaire étalés sur trois mois, soit le salaire d’une journée de travail prélevée des mois d’avril, mai et juin.
"Compte-tenu des circonstances exceptionnelles que traverse le pays et des conséquences sanitaire, économique et sociale de la pandémie de Coronavirus, il a été décidé de la création du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19), mis en place sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, reflétant ainsi l’esprit de solidarité manifesté par les Marocains à de nombreuses occasions", rappelle le chef du gouvernement dans une circulaire adressée aux ministres, aux ministres délégués, aux Hauts-commissaires et au Commissaire général.
C'est dans ce sens, poursuit la circulaire, qu'il a été décidé de la contribution des fonctionnaires et des agents de l’Etat et des collectivités territoriales, ainsi que des employés des établissements publics, à ce Fonds, à hauteur de trois jours de salaire répartis sur trois mois, soit le salaire d’une journée de travail prélevé des mois d’avril, de mai et de juin, retenu du salaire net après déduction de l’impôt sur le revenu et des prélèvements relatifs aux cotisations de retraite et de mutuelle.
Cette décision, poursuit-on, vient également en application de l’article 40 de la Constitution, en vertu duquel "tous supportent solidairement et proportionnellement à leurs moyens, les charges que requiert le développement du pays et celles résultant des calamités et des catastrophes naturelles", et conformément aux dispositions de la loi 2.20.292 relative à l'état d'urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration, notamment son article 5, et en réponse à la volonté des syndicats les plus représentatifs de se mobiliser et de s’engager dans la dynamique de soutien et de solidarité.
Saâd Dine El Otmani a salué, en ce sens, le patriotisme des fonctionnaires et employés des différents établissements publics, administrations publiques et collectivités territoriales, faisant part de son estime à l’égard de leur adhésion systématique aux divers élans de solidarité initiés, venus refléter les valeurs de solidarité, de coopération et de soutien qui ont toujours caractérisé les Marocains, essentiellement dans les moments de détresse.
Il a, par ailleurs, invité les ministres, les ministres délégués, les Hauts-commissaires et le Commissaire général à donner leurs instructions aux services qui relèvent de leurs instances et aux institutions publiques sous leur tutelle, afin de mettre en œuvre cette opération dans les meilleures conditions.

Jeudi 16 Avril 2020

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:26 Nos chérubins face à l'horreur