Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Traitement de plus de 650 hectares de cactus infestés par la cochenille




Traitement de plus de 650 hectares de cactus infestés par la cochenille
652 hectares de cactus infestés par la cochenille ont été traités dans la région de Guelmim-Oued Noun, selon l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).
Le cactus infecté par ce ravageur, apparu pour la première fois dans la région de Guelmim-Oued Noun en juillet 2018, a été extrait de 76,75 hectares, précisent des données de la cellule régionale de l’ONSSA chargée de lutter contre cet insecte, rendues publiques lors de la session ordinaire du mois de mars du Conseil régional.
Dans le cadre de la lutte contre ce fléau, l’ONSSA effectue un certain nombre de procédures et d’opérations en termes de traitement et d’extraction de cactus infestés, ainsi que la distribution d’équipements, d’outils et de pesticides aux organisations professionnelles.  52 organisations de Sidi Ifni et 4 de Guelmim ont pris part aux efforts visant la lutte contre la cochenille. Jusqu’au 29 février 2020, une quantité de 262 pulvérisateurs avaient été distribués aux agriculteurs (235 à Sidi Ifni et 27 à Guelmim) et 173 élagueurs (159 à Sidi Ifni et 14 à Guelmim), et des pesticides, outre l’organisation de journées de sensibilisation et la remise de brochures et dépliants.
Afin de protéger les champs de cactus de la région de la cochenille, l’ONSSA a récemment lancé sept unités mobiles pour stériliser les équipements de transport de ces fruits, une première au Maroc.
Il s’agit de sept camions équipés de pulvérisateurs (chargés de médicaments), ainsi que des caisses en plastique destinées au transport du cactus qui ont été acquises par l’Office en vue de réduire le risque de ce ravageur et l’éliminer dans la région.
Les mêmes données confirment qu’au 31 décembre 2019, 129 moyens de transport avaient été stérilisés pour transporter ce fruit.
Pour assurer l’efficacité du travail de ces unités mobiles, des “points stratégiques” ont été créés pour le passage de ces unités, qui se caractérisent par une stérilisation rapide et efficace.

Samedi 14 Mars 2020

Lu 901 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.