Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Repli des activités agricoles et hors agriculture au troisième trimestre


Alain Bouithy
Mardi 11 Octobre 2022

Les industries extractives auraient poursuivi leur repli au rythme de -9,9%, en variation annuelle, au lieu de -7,8% un trimestre plus tôt

Au troisième trimestre 2022, l’économie nationale aurait été marquée par un léger ralentissement des activités hors agriculture et la poursuite du repli de l’activité agricole,selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

«Les activités hors agriculture se seraient accrues de 3,7% au troisième trimestre 2022, au lieu de +4,2% un trimestre auparavant», a, en effet,indiqué l’organisme public dans sa note de conjoncture du troisième trimestre et perspectives pour le quatrième trimestre 2022.

Selon le Haut-commissariat, le secteur tertiaire aurait continué de soutenir l’activité économique, en contribuant pour près de +2,8 points à la croissance globale du PIB, grâce notamment à la bonne orientation du tourisme, du transport et des services non marchands. Dans sa note de conjoncture, rendue publique récemment, le HCP a, en revanche, indiqué que «la contribution du secteur secondaire à la croissance économique globale aurait reflué à +0,1 point, au lieu de +0,4 point un trimestre auparavant».

Après analyse des données, il ressort que les industries extractives auraient poursuivi leur repli au troisième trimestre 2022, au rythme de -9,9%, en variation annuelle, au lieu de -7,8% un trimestre plus tôt, a souligné le HCP dans sa note de conjoncture. Selon l’analyse faite par le HCP, « l’affaiblissement des quantités exportées des fertilisants aurait entraîné un ralentissement progressif de la production des industries chimiques, dont ont surtout pâti les activités d’extraction des minerais non métalliques».

Qu’à cela ne tienne, le Haut commissariat a estimé que le climat général des affaires serait resté bien orienté, grâce à la forte augmentation des prix de vente à l’export des minerais bruts et transformés.

Du côté des industries manufacturières, le HCP annonce qu’elles auraient légèrement décéléré au troisième trimestre 2022, marquant un accroissement de 1,2%, au lieu de +2,3% un trimestre auparavant.

Soulignons que «cette évolution aurait été attribuable au ralentissement des industries alimentaires dans le sillage de la baisse de l’offre agricole», a expliqué l’organisme relevant que l’évolution des industries chimiques serait, également, restée atone, en raison d’une forte progression des coûts de production et du repli de la demande étrangère.

D’après les données recueillies par le HCP, « celles de la métallurgie, de la fabrication du matériel électrique et de celui du transport auraient conservé leurs dynamiques amorcées au trimestre précédent, affichant des hausses respectives de 6,4%, 7,9% et 9,2%, en variations annuelles, au cours de la même période », a-t-il fait savoir.

La valeur ajoutée de la construction s’est également inscrite dans la même trajectoire de ralentissement, a noté le Haut-commissariat, indiquant qu’elle aurait augmenté de 0,8% au troisième trimestre 2022, en variation annuelle, au lieu de+14,2% à la même période de l’année précédente.

Dans le détail, la branche aurait continué de pâtir de la faible dynamique des activités immobilières et du renchérissement des matériaux de construction; tandis que les prix du béton, de l’acier, du verre et du ciment se seraient inscrits en hausse.

Comme l’attestent les appréciations des chefs d’entreprise de la construction, exprimées dans le cadre de la dernière enquête de conjoncture du HCP, les difficultés d’approvisionnement pour les industries annexes se seraient renforcées au cours de la même période. Les carnets de commandes des opérateurs du secteur seraient restés peu garnis et les anticipations de l’évolution de l’activité dans le bâtiment et le génie civil se seraient abaissées.

S’agissant de l’évolution de l’activité agricole au titre du même trimestre, les données montrent qu’elle aurait continué de régresser affichant une baisse de 15,2%, en variation annuelle, au lieu d’une hausse de 16,6% au cours de la même période de l’année passée.
Après observation, il ressort que «cette contre-performance, attribuable à une diminution de 18% des productions végétales, se serait accompagnée par une hausse quasi-générale des prix des cultures».

En conséquence, les prix des céréales auraient progressé de 35%, en variation annuelle, dans le sillage du reflux de 67% de leur production par rapport à la campagne agricole précédente, a estimé le HCP dans sa note de conjoncture soulignant que ceux des fruits et des légumes frais auraient affiché des hausses de 17%, dues, en partie, à l’accroissement des prix des carburants.

Après deux années de replis successifs, les filières animales seraient de leur côté restées également orientées à la baisse, suite particulièrement aux effets de la sécheresse et à l’augmentation du coût d’alimentation du bétail.

Dans un contexte de diminution de 26,7% des quantités de viande traitées au niveau des abattoirs, le constat est que les prix de la viande se seraient accrus de 5% tandis que ceux de la volaille auraient poursuivi leur hausse.

Pour rappel et comme nous l’avions indiqué dans un précédent article, la croissance économique nationale se serait établie à +1,8% au troisième trimestre 2022, au lieu de +2% le trimestre précédent. 

Alain Bouithy


Lu 1903 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS