Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rapatriement de 108 touristes marocains bloqués aux Iles Canaries

318 de nos compatriotes rapatriés de Barcelone ont été débarqués à Oujda




Rapatriement de 108 touristes marocains bloqués aux Iles Canaries
108 touristes marocains, dont 5 bébés, bloqués en Espagne dans le contexte de l'état d'urgence décrété suite à la propagation du Covid-19, ont été rapatriés, lundi, depuis Grande Canarie à bord d’un vol à destination de Laâyoune.
Cette opération, initiée par le Consulat général du Maroc à Las Palmas et l’ambassade du Royaume à Madrid en coordination avec les autorités espagnoles, a bénéficié en particulier aux personnes souffrant de problèmes de santé ou de maladies chroniques, ainsi qu’aux personnes âgées, les touristes en situation de précarité et les enfants mineurs.
Elle s’est déroulée dans le respect total des mesures de précaution et du protocole sanitaire en vigueur, sous la supervision des services concernés.
Les bénéficiaires de cette opération, réunis au point de rassemblement au Centre civique "La Ballena" de Las Palmas, ont regagné l’aéroport de Grande Canarie à bord de trois bus mis à leur disposition par le consulat général du Royaume avant d’effectuer les formalités d’enregistrement de manière fluide et ordonnée.
Dans une déclaration à la MAP, le consul général du Maroc à Las Palmas, Ahmed Moussa, a relevé que l’opération s’est déroulée de "manière satisfaisante" avec la coopération des autorités espagnoles compétentes et en coordination avec l’ambassade du Maroc à Madrid.
"Le nombre total des bénéficiaires de cette opération s’élève à 108, dont 5 bébés et un mineur", a ajouté le diplomate marocain, précisant que la majorité des bénéficiaires est originaire des provinces du Sud du Royaume.
Le gouvernement marocain, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, a pris en charge tous les frais liés à la mise en œuvre du programme de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger, dont ceux des Iles Canaries, a-t-il poursuivi.
Les autorités marocaines prendront également en charge tous les frais liés au logement et aux tests de dépistage au nouveau coronavirus (Covid-19), dans le respect le plus strict du protocole sanitaire en vigueur pendant les jours de confinement de ces bénéficiaires au Maroc, a noté Ahmed Moussa.
A cette occasion, les bénéficiaires se sont félicités du déroulement de cette opération dans de bonnes conditions et salué les efforts déployés par la cellule de crise mise en place par le consulat du Royaume à Las Palmas.
Dans ce contexte, O. Bouazzaoui, originaire de Rabat et bloqué à Tenerife depuis le 7 mars dernier, a souligné, dans une déclaration à la MAP, que les Marocains bloqués aux Iles Canaries ont été accompagnés depuis le début de cette crise sanitaire par les services consulaires n’ayant ménagé aucun effort pour venir en aide aux touristes bloqués dans les différentes îles de l’archipel.
L. Jeba, de la région de Dakhla-Oued Eddahab, a, pour sa part, tenu à remercier l’initiative prise par les autorités marocaines, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, de rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger. "Je suis arrivé à Las Palmas le 11 mars avec ma famille. Après la suspension des vols, nous avons bénéficié de l’accompagnement et de la prise en charge fournis par les services consulaires", a-t-il dit dans une déclaration similaire.
De son côté, H. Elatrach, cadre bancaire originaire de Laâyoune, a indiqué que toutes les conditions ont été réunies pour garantir le succès du séjour et de rapatriement des touristes marocains bloqués aux Iles Canaries.
Il s'agit du quatrième groupe concerné par cette opération en Espagne après les rapatriements effectués depuis Malaga, Madrid et Barcelone.
En effet, 318 personnes, dont des enfants et des bébés, sont arrivées à l’aéroport d’Oujda-Angad
Trois avions de Royal Air Maroc (RAM) en provenance de Barcelone ont atterri, lundi après-midi, à l’aéroport d’Oujda-Angad avec à bord respectivement 106, 104 et 108 citoyens marocains.
A leur arrivée, ces personnes, munies de leurs masques de protection, ont pu effectuer les formalités douanières et récupérer leurs bagages de manière fluide et ordonnée dans le respect des mesures de précaution, sous la supervision des services concernés.
Elles ont ensuite embarqué dans des bus, désinfectés auparavant, à destination d’un établissement hôtelier de la ville de Saïdia, où elles seront soumises aux tests de dépistage au nouveau coronavirus (Covid-19) et seront confinées selon les procédures sanitaires en vigueur.
Ces trois vols s’inscrivent dans le sillage de la poursuite de l’opération de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger lancée il y a plus de deux semaines, a déclaré à la MAP le directeur de l’aéroport d’Oujda-Angad, Mohcine Benhaddouche, notant que cette opération se déroule dans de très bonnes conditions et dans le respect des normes sanitaires et des recommandations de l’Organisation internationale de l’aviation civile.
Il a assuré dans ce sens que toutes les dispositions sanitaires nécessaires ont été prises pour le bon déroulement de cette opération et ce, avec le concours de l’ensemble des services opérant au sein de l’aéroport, sous le contrôle du ministère de la Santé.
Rappelant que le personnel de l’aéroport a bénéficié de sessions de formation en matière de gestion de ce genre d’opérations, il a indiqué que des moyens ont été déployés pour réduire le risque sanitaire, comme le port de masques, la mise en place de distributeurs de gels hydroalcooliques et de caméras thermiques, en sus des mesures de distanciation physique.
Par ailleurs, des dispositions ont été prises en considération afin que le temps de passage de ces personnes rapatriées soit le plus court possible, dans le but de minimiser le risque éventuel de contagion, a-t-il encore ajouté.
Approchées par la MAP, des personnes rapatriées ont fait part, à cette occasion, de leur joie de regagner la mère patrie et de leur satisfaction de l’accueil et des dispositions prises au niveau de l’aéroport d’Oujda pour l’accélération des différentes procédures et pour la protection de la santé des citoyens.
Ils ont tenu dans ce sens à exprimer leurs remerciements à S.M le Roi Mohammed VI pour cette noble initiative, mettant en avant les mesures efficaces prises au Maroc, conformément aux Hautes orientations Royales, pour stopper la propagation du coronavirus et garantir la sécurité sanitaire de l'ensemble des citoyens.
Ils ont de même mis l’accent sur les efforts déployés par les consulats et l’ambassade du Royaume du Maroc en Espagne, ainsi que sur la mobilisation de l’ensemble des autorités et parties intervenant dans cette opération.
A noter que 289 Marocains, dont des enfants et des bébés, étaient arrivés, vendredi dernier, à l’aéroport d’Oujda-Angad à bord de trois vols successifs en provenance de Madrid, opérés dans le cadre du rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.
De même, 310 Marocains, dont 10 bébés, bloqués en Espagne, ont été rapatriés mercredi dernier à bord de trois vols arrivés à Tétouan en provenance de la région d’Andalousie (Sud d'Espagne).
Au total, plus de 900 personnes ont été rapatriées depuis l'Espagne, ce qui constitue une accélération de la cadence des opérations de rapatriement qui devront concerner prochainement d’autres régions et pays.
Toutes ces opérations suivent le même protocole sanitaire, avec des tests de dépistage au virus à l’arrivée et un confinement de neuf jours dans le cadre du suivi médical nécessaire, le but étant de s’assurer que ces personnes ne constitueront pas un danger pour elles-mêmes ou leurs familles et voisins.
Ces opérations, qui font suite au discours du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, devant la Chambre des conseillers annonçant le début du rapatriement, se dérouleront dans le droit fil de la stratégie globale mise en place au Maroc conformément aux Hautes orientations de S.M le Roi Mohammed VI.

Mercredi 17 Juin 2020

Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.