Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Premier League : Manchester United au paradis, Chelsea au purgatoire




José Mourinho aux anges, Antonio Conte au fond du seau: Manchester United a renversé Chelsea (2-1), reprenant avec autorité sa deuxième place et poussant Chelsea hors des places qualificatives pour la Ligue des champions, dimanche lors de la 28e journée de Premier League.
Si le "Chelsico" n'a pas fait d'étincelles sur la ligne de touche entre deux entraîneurs qui se détestent, il a tenu ses promesses en termes d'intensité et de suspense.
Au classement, Manchester United reprend sa 2e place (59 pts), temporairement occupée par Liverpool (3e avec 57 pts), large vainqueur de West Ham samedi (4-1).
Chelsea, lui, a fait la mauvaise opération du week-end. Les "Blues" descendent en effet à la 5e place (53 pts), boutés hors des places synonymes de C1 après avoir été doublés par Tottenham (4e avec 55 pts), vainqueur de Crystal Palace un peu plus tôt dimanche (1-0).
Si les "Blues" ont dominé la première période à Old Trafford, ils ont coulé dans le second acte, laissant peu à peu les "Red Devils" reprendre pied.
Comme lors de toute grande affiche, une décision arbitrale fera sans doute polémique: le but refusé de Morata en fin de match pour un hors-jeu contesté.
Cela n'a pas empêché Mourinho et Conte de mettre derrière leur "mépris" l'un pour l'autre en se serrant la main en fin de match, ce qu'ils n'avaient pas fait lors de leur précédent affrontement.
"Nous avons battu une équipe fantastique", a réagi Mourinho au micro de Sky Sports. "Nous avons trouvé un moyen de jouer contre eux, nous avons gardé Eden Hazard sous contrôle. Willian nous a tués sur le but, mais nous avons repris le contrôle du match ensuite, même si nous ne nous sommes pas créés beaucoup d'occasions."
Conte, lui, a fait part de sa déception après l'égalisation refusée à Morata.
"Un nul aurait été un résultat plus juste, mais on parle maintenant d'une défaite", a pesté l'Italien.
"Il faut que l'on soit plus précis, car on les a laissés dans le match et ils nous ont fait payer. (...) On aurait pu faire mieux. Nous savons que la lutte pour se faire une place en Ligue des champions va être difficile."
Si la lutte s'annonce en effet acharnée lors des dix dernières journées, ce week-end, c'est bien Tottenham qui a tiré son épingle du jeu.
Au terme d'un derby londonien intense, Harry Kane a une nouvelle fois sauvé les "Spurs" contre Crystal Palace... à la 89e minute.
Ce but permet donc à Tottenham de se hisser dans le Top 4 et à l'attaquant anglais de reprendre seul la première place du classement des buteurs avec 24 réalisations.

 

Mardi 27 Février 2018

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés