Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la FDT, l’ avenir du mouvement syndical marocain est conditionné par l’ unité de ses visions en vue de faire face aux défis


Mourad Tabet
Vendredi 30 Décembre 2022

La Fédération démocratique du travail (FDT) s’est félicitée du succès de son 5ème Congrès national tenu la semaine passée au Complexe international Moulay Rachid à Bouznika durant trois jours en présence notamment du Premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, et des membres du Bureau politique du parti de la Rose. Il a connu également la présence de l'ambassadeur de Palestine à Rabat, du ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences, de représentants de certains départements ministériels, de centrales syndicales (UMT, UGTM, CDT, ODT) et d’associations de la société civile. Dans son communiqué final, la FDT a salué le consensus national sur la marocanité du Sahara, soulignant que les manœuvres désespérées et misérables visant à porter atteinte à la souveraineté du Maroc sur son Sahara tomberont toujours à l’eau. Elle a également affirmé que lesdites manœuvres ne feront qu’accroître l'isolement des ennemis de notre intégrité territoriale. Elle a, en outre, mis en garde contre le retard dans la mise en œuvre démocratique de la Constitution du Royaume et le fait de vider de leur substance ses dispositions visant la consolidation de l'Etat des institutions et le renforcement du processus démocratique. La centrale syndicale a souligné que l'avenir du mouvement syndical marocain dépend de l'unité de ses visions pour faire face aux défis auxquels est confrontée la classe ouvrière marocaine, affirmant que cette unité ne devra pas viser uniquement à protéger les droits des travailleurs et des salariés, mais aussi constituer une nécessité sociétale pour contrer le pouvoir du capital. La FDT a également considéré que le renforcement et l’unité du mouvement syndical marocain contribueraient à l’édification d'une société démocratique moderniste. Elle a aussi mis l’accent sur la nécessité d'adopter une approche sérieuse, globale et citoyenne dans tous les programmes de réforme des caisses de retraite, réitérant son rejet catégorique de la politique menée par les différents gouvernements qui ne cessent de dramatiser la situation financière desdites caisses. En outre, la FDT a appelé au respect des libertés et droits syndicaux et dénoncé les campagnes d’intimidation et de répression ciblant les syndicalistes, tout en rejetant le projet de loi sur la grève et en appelant à l’adoption de la loi sur les syndicats. La FDT a également appelé à la mise en œuvre des recommandations du Conseil économique, social et environnemental et du Conseil national des droits de l'Homme concernant les questions des jeunes, des personnes âgées et celles handicapées pour qu’ils jouissent pleinement de leurs droits humains. Par ailleurs, la centrale syndicale a exprimé son appui aux luttes des femmes marocaines et des organisations féminines et a appelé à la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles garantissant les droits de la femme marocaine et leur traduction en mesures concrètes, y compris les acquis inscrits dans la Constitution du Royaume et la révision du Code de la famille. A rappeler que Driss Lachguar a tenu, dans son discours lors de l’ouverture des travaux du Congrès de la FDT, à saluer le rôle important et les sacrifices consentis par de nombreux militants de la FDT pour le développement de notre pays à tous les niveaux. Le Premier secrétaire du parti a, par ailleurs, mis l’accent sur la complexité de la réalité d'aujourd'hui qui n'aide pas à trouver de réponses appropriées aux problèmes qui se posent, ajoutant que les discussions et les documents du 5ème Congrès de la FDT pourraient trouver des réponses aux problèmes sociaux. En outre, Driss Lachguar a souligné que la réalité est en constante mutation et que toute vision objective de la réalité d'aujourd'hui rend difficile l’élaboration de réponses et de solutions, en particulier compte tenu des effets et répercussions de la crise sanitaire du Covid-19 sur l'économie nationale et la vie quotidienne des citoyens. L’Etat, selon le dirigeant ittihadi, a fait un grand effort pour y faire face. En ce qui concerne le dialogue social, Driss Lachguar a estimé qu'il n'y a aucune légitimité pour tout dialogue qui ne soit pas institutionnalisé et qui ne repose pas sur des bases légales, critiquant le fait d’exclure la FDT du dialogue social central avec le gouvernement, alors qu’elle dispose d’une importante représentativité dans le secteur public, tout en affirmant que le dialogue social ne peut être productif et positif qu’en y associant la FDT, en prenant en compte ses propositions et en élargissant le cercle des consultations. Il a souligné que le Maroc a besoin de centrales syndicales fortes et responsables pour accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des chantiers sociaux importants tels que la couverture sociale et médicale. Pour sa part, le secrétaire général sortant de la FDT, Abdelhamid Fatihi, a passé en revue le contexte dans lequel s’est tenu le Congrès national de cette centrale syndicale. Il a également évoqué les répercussions sociales et économiques de la crise sanitaire du Covid-19 et son impact négatif sur la classe ouvrière en particulier, déplorant la dégradation du pouvoir d’achat des citoyens, notamment des classes moyennes, à cause de la flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires, des effets désastreux de la guerre russo-ukrainienne et de la sécheresse qui a frappé de plein fouet notre pays. Il a aussi critiqué le retard dans l’adoption de lois dont notamment la loi organique sur la grève, ainsi que l'exclusion par le gouvernement de la FDT du dialogue social central et son refus d’écouter ses propositions sur de nombreuses questions sociales importantes. A ce propos, Abdelhamid Fatihi a appelé à l’amendement des lois régissant les élections professionnelles. 


Lu 6625 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p