Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pas de vainqueur à Madrid

Le Barça leader au ralenti




Pas de vainqueur à Madrid! Le Real et l'Atlético se sont neutralisés (0-0) après un intense derby samedi en Championnat d'Espagne, laissant en tête le FC Barcelone, freiné par l'Athletic Bilbao (1-1) malgré l'entrée en jeu décisive de Lionel Messi.
Dans un match engagé et électrique, les deux voisins de la capitale ont chacun pris l'ascendant pendant 45 minutes... Mais les gardiens Thibaut Courtois et Jan Oblak ont annihilé toutes les tentatives dans le choc de cette 7e journée de Liga.
Ce partage des points maintient un certain statu quo en tête du classement: le Barça (1er, 14 pts), qui a enchaîné un troisième match consécutif sans victoire, est trop heureux de rester leader à la différence de buts devant le Real (2e, 14 pts) et Séville (3e, 13 pts), vainqueur 3-1 à Eibar pour doubler l'Atlético (4e, 12 pts).
Au stade Santiago-Bernabeu, le derby madrilène a été âpre, intense et indécis, valant notamment au capitaine merengue Sergio Ramos une coupure à l'arcade sourcilière. Et chaque camp a dominé à son tour, d'abord l'Atlético, ensuite le Real.
Les "Colchoneros" ont longtemps réussi à imposer leur jeu compact dans le sillage de Thomas Lemar, poison entre les lignes.
Et le score aurait pu s'en ressentir, si le gardien Thibaut Courtois, à nouveau préféré à Keylor Navas dans la cage merengue, n'avait pas joué des tours à son ancienne équipe (2011-2014).
Le portier belge s'est interposé deux fois en face-à-face, d'abord en stoppant de la tête un petit ballon piqué d'Antoine Griezmann (18e), puis en gardant la main ferme devant Diego Costa (37e).
Dans un premier temps, le Real n'a quant à lui alarmé le gardien Jan Oblak que sur quelques tentatives de Gareth Bale (21e, 41e), lequel a été remplacé à la pause, apparemment blessé.
Mais au retour des vestiaires, l'Atlético a décliné et il a fallu un sauvetage d'Oblak devant Marco Asensio (66e), puis une fin de match en apnée face aux assauts merengues pour sauver le match nul.
Si ce résultat ne satisfait personne, il symbolise le resserrement général en tête de la Liga, alors que l'Atlético semblait initialement décroché dans la course au titre. Sauf que le Real vient d'enchaîner deux matches sans victoire, le Barça trois, et la suite des événements promet!
En outre, Séville s'est réveillé: en gagnant à Eibar, voilà les Andalous à un point de la première place grâce notamment à André Silva, meilleur buteur de Liga avec son 7e but samedi.
A noter que le match a été perturbé pendant plusieurs minutes par la rupture d'une barrière du stade d'Eibar, un incident qui a fait au moins huit blessés légers. Le jeu a ensuite repris normalement.
L'autre réveil du jour est à mettre à l'actif de Valence, qui a décroché - enfin - sa première victoire de la saison en gagnant 1-0 sur la pelouse de la Real Sociedad avec le premier but de la recrue française Kevin Gameiro (35e).
 De bon augure avant de défier Manchester United mardi en Ligue des champions.
La C1, le Barça va de son côté l'aborder avec quelques doutes contre Tottenham mercredi: pour la première fois depuis deux ans, les Catalans ont enchaîné trois matches sans gagner.
Et Lionel Messi, ménagé, a longtemps vu ça depuis le banc de touche, observant le Basque Oscar De Marcos glacer le Camp Nou en se jetant (41e).
 Puis, après son entrée en jeu à la 55e minute, l'Argentin a trouvé le poteau (77e) puis offert une passe décisive à Munir (84e) pour l'égalisation.
Ce nul permet certes au Barça de préserver sa série d'invincibilité à domicile en Liga,
 désormais portée à 40 matches consécutifs. Mais après n'avoir pris que deux points sur neuf possibles en une semaine, Barcelone patine.
"Nous sommes conscients du fait qu'on doit faire beaucoup mieux mais avec tranquillité, tout cela ne fait que commencer", a dédramatisé Messi.

Lundi 1 Octobre 2018

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:18 Jawad Yamiq proche du Getafe