Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture des travaux de la rencontre régionale sur le développement des zones rurales et montagneuses


Libé
Dimanche 19 Juin 2022

Les travaux de la rencontre régionale sur "le développement des zones rurales et montagneuses, un levier de la régionalisation avancée et de la justice territoriale, l'exemple de la région Béni Mellal-Khénifra", se sont ouverts, samedi à Béni Mellal, à l'initiative de la Chambre des conseillers et de la région Béni Mellal-Khénifra.


L'objectif de cette rencontre est de jeter les ponts de communication avec les différents acteurs du développement local dans le cadre de la régionalisation avancée, d’échanger les expertises et les expériences et de formuler des propositions et des recommandations dans l’optique de concevoir une vision claire et globale du développement des zones rurales montagneuses.


L'organisation de cette rencontre procède de la conviction de la Chambre des conseillers que la valorisation des zones rurales et montagneuses est un prélude essentiel pour assurer le développement global, consacrer la démocratie, et mettre en oeuvre les principes de la justice sociale et territoriale.


L'accent sera mis à cette occasion sur les moyens à même d'assurer le décollage économique global et durable des zones rurales et montagneuses pour pouvoir relever les défis actuels et lutter contre les dysfonctionnements et les inégalités sociales et territoriales.


Ouvrant les travaux de cette rencontre, le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara, a indiqué que les zones rurales et montagneuses font partie des principales préoccupations de la Chambre des conseillers compte tenu de sa composition et de ses attributions constitutionnelles ainsi que de l’importance démographique, sociale et économique de ces zones qui recèlent un important patrimoine culturel et d'innombrables opportunités de développement.


Cette conférence connaît la participation de membres du Parlement, du Conseil économique, social et environnemental (CESE), de la région Béni Mellal-Khénifra, et des représentants de plusieurs départements ministériels, ainsi que de chercheurs et d'universitaires.





Lu 1171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS