Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture à Fès du 4ème Colloque international sur les Objets et systèmes Connectés

Jeudi 18 Avril 2024

Ouverture à Fès du 4ème Colloque international sur les Objets et systèmes Connectés
La 4ème édition du colloque international sur les Objets et systèmes Connectés (COC) s'est ouverte, mercredi à Fès, avec la participation d'un parterre d'experts et de chercheurs marocains et étrangers.

Intervenant lors de cette rencontre, initiée par l'Université Sidi Mohamed ben Abdellah (USMBA) de Fès, le COC-24 et qui rassemble une communauté d’intérêt autour de l'Internet des objets, le vice-président de l'USMBA, chargé de la recherche scientifique et de la coopération, Mustapha Ahadraoui a indiqué que cette rencontre revêt une importance capitale d'autant plus que la technologie façonne le quotidien dans monde de plus en plus connecté d'aujourd'hui.

"Des maisons intelligentes aux villes connectées, en passant par les soins de santé et de l'industrie, les possibilités offertes par Internet des objets sont infinies", a souligné M. Ahdraoui, relevant que l'USMBA accorde une grande importance à la recherche scientifique et l'innovation en allouant un budget conséquent pour financer divers actions et programmes.

Il a cité, dans ce cadre, l'appui aux laboratoires, l'encouragement de la publication indexée selon la qualité des articles, l'appui à la protection des travaux innovants (brevets), aux manifestations scientifiques et à la mobilité des étudiants chercheurs et des doctorants.

Dans une déclaration à la MAP, le professeur Aubepart Fabrice, maitre de conférence à l'université Aix Marseille et responsable du projet européen AfriConnect+, a indiqué que ce dernier a pour objectif de promouvoir Internet des Objets auprès du public d'enseignants chercheurs et d'étudiants, ajoutant que l'objectif est de développer le transfert de compétence par le biais de formations courtes et d'inciter les jeunes à créer leurs propres entreprises ou start-up.

Mounaim Bekkali, président du comité d'organisation de ce colloque, qui constitue une occasion d’échange et de partage d’expériences tant dans le domaine pédagogique qu'en recherche scientifique, a souligné pour sa part que cette manifestation se veut un colloque d'innovation par excellence ouverts à tous le niveaux, ajoutant que les étudiants sont invités à cette occasion à présenter leurs projets d'innovation.

Une vingtaine de projets seront présentés pendant les deux jours du colloque, a-t-il précisé, ajoutant que les meilleurs projets seront sélectionnés pour une prochaine incubation dans la perspective de créer des start-up au niveau l'université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès.

Plusieurs sessions plénières sont au programme de cette rencontre de deux jours, laquelle servira de plateforme pour présenter les tendances actuelles du domaine avec la participation de spécialistes reconnus.

Il s'agit, entre autres, de "l’internet des objets et la connectivité par satellite : Mission ChallengeOne", "IRM transportable et connecté", "IoT (Internet des Objets) et l’IA pour plus d’efficacité énergétique dans le domaine du Smart Building", "Industrie 4.0 et Agriculture de précision", "Système intelligent connecté pour rendre le ballon au terrain de football" et "Initiatives IoT pour l'Afrique : le projet WAZIUP".

Ce colloque, couplé au projet AfriConnect+, financé par le programme européen ERASMUS+, veut servir de relais et de transferts de compétence sur l'internet des objets à tous publics.

Des ateliers de découverte sont également proposés, en marge de cette manifestation, afin de permettre même au non-initié de comprendre le concept de l'IoT à travers quelques applications cibles.

Les avancées dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) permettent, estiment les organisateurs, la création de solutions innovantes répondant à divers besoins. L’Internet des Objets (IoT) intègre la technologie dans les objets du quotidien, ouvrant la voie à des applications variées telles que la domotique, la e-santé et la sécurité.

Les données générées par les objets connectés, souvent appelées big data, nécessitent une sécurisation totale. L’IoT, associé au cloud computing, et à d'autres systèmes, favorise le développement de projets transdisciplinaires touchant divers domaines tels que l'agriculture, la santé et l'énergie.

Libé

Lu 738 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

High-tech | Entreprises | Bourse | Tourisme