Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



News
Yémen

Le gouvernement yéménite a nommé samedi à un haut poste de l'armée un frère de l'ancien président Ali Abdallah Saleh, assassiné en décembre, un geste qui semble être une tentative de rapprochement vers son camp, qui était jusqu'à peu un allié des rebelles.
Un décret présidentiel publié par l'agence d'Etat Saba a désigné Ali Al-Humeiri, demi-frère de M. Saleh, à la tête de la réserve de l'armée.
L'armée yéménite est divisée, avec des factions à Sanaa loyales aux rebelles Houthis, d'autres combattant aux côtés des forces d'une coalition militaire dirigée par l'Arabie Saoudite, et d'autres encore alliées aux séparatistes sudistes.
Cette nomination ne revêt qu'un caractère symbolique car les réservistes ont rejoint les rangs des rebelles Houthis quand ces derniers ont pris le contrôle de la capitale Sanaa il y a plus de trois ans avec l'aide d'unités militaires fidèles à l'ex-président Saleh.

Nigeria

Le groupe nigérian Boko Haram a tué cinq pêcheurs sur une île du lac Tchad (nord-est), a annoncé samedi un responsable des pêcheurs.
"Les cinq hommes s'étaient rendus vers le littoral du lac où ils ont été abattus par des hommes de la faction d'Abou Mossab Al Barnawi", a expliqué le président de l'union des pêcheurs de l'Etat du Borno, Abubakar Gamandi. L'incident s'est déroulé jeudi dans la région de Baga, sur les rives du lac, mais leurs corps n'ont été retrouvés que vendredi.
Les victimes sont des pêcheurs chrétiens originaires du centre et du sud du Nigeria, mais qui se sont établis dans les îles du lac pour pêcher, a ajouté M. Gamandi.
Selon lui, cette attaque est une mise en garde contre les populations du lac, qui "participent activement à la recherche des élèves de Dapchi", enlevées le mois dernier par des membres supposés de Boko Haram.
Le 19 février, des membres supposés de Boko Haram ont enlevé 110 jeunes filles de 11 à 18 ans, dans leur pensionnat de Dapchi, une ville de l'Etat de Yobe, à la frontière avec le Niger, où ils opèrent également.

Libé
Lundi 19 Mars 2018

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS