Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



Bilan

Le bilan du violent séisme suivi d'un tsunami a été revu à la hausse mardi, avec au moins 1.234 morts aux Célèbes, où la police s'efforce de mettre fin aux pillages.
"A 13H00 (locales, 6H00 GMT) le dernier bilan disponible est de 1.234 morts", contre 844 précédemment, a indiqué Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes au cours d'un point presse.
La catastrophe qui a frappé vendredi la localité de Palu, où vivent 350.000 habitants sur la côte occidentale des Célèbes, a aussi fait 61.867 déplacés.
Alors que les autorités avaient toléré ces derniers jours que la population se serve dans les magasins devant le manque d'approvisionnement et l'aide qui tardait à venir, la police a arrêté mardi 35 personnes pour avoir volé des ordinateurs et de l'argent et s'est engagée à arrêter les pillages. Même si l'aide humanitaire commence à arriver, les survivants doivent toujours affronter la faim et la soif. Vivres et eau potable sont rares. Et les hôpitaux sont submergés par le nombre de blessés.

Interpellations

Trois personnes ont été placées en garde à vue mardi matin lors d'une opération antiterroriste visant une association musulmane chiite siégeant à Grande-Synthe (Nord), dans la banlieue de Dunkerque, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.
Au total, onze personnes ont été interpellées, a précisé la police nationale. Des perquisitions, menées par environ 200 policiers, ont eu lieu dans la matinée dans les locaux de cette association baptisée Centre Zahra France et aux domiciles de ses principaux dirigeants, a pour sa part fait savoir la préfecture du Nord.
"Cette opération s'inscrit dans le cadre de la prévention du terrorisme, les activités de l'association 'Centre Zahra France' étant particulièrement suivies en raison du soutien marqué par ses dirigeants à plusieurs organisations terroristes et en faveur de mouvements prônant des idées contraires aux valeurs de la République", écrit-elle dans un communiqué.
Les avoirs financiers de Centre Zahra France mais aussi des associations Fédération Chiite de France, Parti Antisioniste et France Marianne Télé, toutes déclarées à Dunkerque entre 2005 et 2011, de même que ceux de quatre personnes ont été gelés pour une durée de six mois par un arrêté publié mardi au Journal officiel.

Mercredi 3 Octobre 2018

Lu 500 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS