Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mondial des clubs Fifa : Le sacre pour Chelsea


Libé
Lundi 14 Février 2022

Mondial des clubs Fifa : Le sacre pour Chelsea
Un pénalty de Kai Havertz en prolongation a permis à Chelsea de remporter son premier Mondial des clubs Fifa en battant les Brésiliens de Palmeiras (2-1), samedi, à Abou Dhabi.

Les Londoniens avaient pris l'avantage grâce à Romelu Lukaku de la tête (1-0, 55e), mais le champion d'Amérique du sud avait égalisé moins de dix minutes plus tard, sur un pénalty accordé après recours à la VAR et transformé par Raphael Veiga (1-1, 64e).

Chelsea a fini par faire la différence, sur un autre pénalty, lui aussi accordé pour une main dans la surface repérée par l'assistance vidéo (2-1, 117e). Havertz la transformé, inscrivant un nouveau but décisif après celui marqué l'an dernier en finale de la Ligue des champions contre Manchester City.

Il ne manquait qu'un titre au palmarès des Blues et il trônera désormais en bonne place dans leur armoire à trophées. La désillusion de 2012, avec la défaite contre les Corinthians en finale au Japon -- la seule enregistrée par une équipe européenne sur les 13 dernières éditions -- est effacée avec ce succès compliqué mais mérité.

Longtemps indécise, la finale aurait dû basculer sur le but de Lukaku, déjà buteur décisif lors de la demi-finale contre Al-Ahly (1-0) et qui aurait pu être le héros du tournoi, lui qui aurait bien besoin de redorer son image.

Mais comme contre les Saoudiens, Chelsea a levé un peu le pied après son but et sur un duel aérien, l'assistance vidéo, après plus de deux minutes d'interruption et le visionnage des images par l'arbitre central, a estimé que Thiago Silva avait commis une faute de main, offrant aux Brésiliens l'occasion de revenir. Héros de la finale de la CAN avec le Sénégal, décidée aux tirs au but contre l'Egypte, Edouard Mendy, finalement préféré à Kepa dans les buts, a été pris à contrepied (1-1, 64e).

Avec un Thomas Tuchel qui avait finalement réussi à rejoindre son équipe vendredi, après six jours d'isolement dus à une contamination au nouveau coronavirus, et sous les yeux de son propriétaire Roman Abramovitch, Chelsea a forcé la décision et remporté son premier trophée de la saison.

De quoi asseoir encore plus la réputation de l'Allemand, qui avait pris les rênes du club il y a un peu plus d'un an, pour l'emmener au sacre en Ligue des Champions, et maintenant sur le toit du monde. Mais il peut encore faire mieux, même si la course vers le titre est définitivement perdue, avec 16 points de retard sur Manchester City, bien que le champion sortant ait un match en plus.

Les Blues auront encore la finale de la Coupe de la Ligue à disputer contre Liverpool à la fin du mois et ils entameront, peu avant, la défense de leur couronne continentale, face à Lille, en huitième de finale.

Un blessé par balle à Sao Paulo

 Un homme a été blessé par balle samedi lors d'incidents qui ont éclaté à Sao Paulo après la finale du Mondial des clubs perdue, à Abou Dhabi, par le club local Palmeiras contre Chelsea (2-1), ont déclaré les pompiers. La personne blessée par balle se trouvait dans un état grave à l'hôpital, ont déclaré les pompiers. Selon les médias locaux, le tireur présumé a été arrêté.

Des milliers de supporteurs de Palmeiras, dont des familles avec leurs enfants, s'étaient rassemblés dans l'après-midi près du stade habituel de leur équipe, dans l'ouest de la mégalopole brésilienne, pour suivre le match à distance, a constaté un journaliste de l'AFP.

Alors que l'issue du match était incertaine aux Emirats arabes unis, où Chelsea a fini par s'imposer sur un penalty dans la prolongation, l'ambiance a dégénéré à Sao Paulo. La police à cheval a dispersé la foule et des heurts se sont produits dans les rues adjacentes au stade.


Lu 497 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS