Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les initiatives de solidarité foisonnent à Fès et Meknès




Les initiatives de solidarité foisonnent à Fès et Meknès
Si la crise sanitaire induite par le nouveau coronavirus (Covid-19) a apporté son lot d’incertitudes et de conséquences socioéconomiques dans les pays du monde entier, dont le Maroc, elle a toutefois révélé un engouement sans précédent pour les actions de solidarité et de bienfaisance.
Dans la région de Fès-Meknès, comme partout dans le Royaume, les initiatives de solidarité ont fusé de toute part, avec un seul objectif: contribuer à l'effort public de lutte contre ce virus mortel en allégeant le fardeau sur le personnel médical, en première ligne, et sur les personnes vivant dans une situation de précarité, mais aussi sur des touristes un temps bloqués dans le Royaume.
La dernière en date de ces actions est celle entreprise par l'Association marocaine des fabricants des chaussures, qui a fait don de 600 paires de sabots médicaux au personnel médical confronté à la pandémie au niveau de plusieurs établissements hospitaliers de la région.
"Il s'agit d'une contribution modeste de l'association à cet effort national visant à enrayer cette pandémie", a souligné l'association dans un communiqué, ajoutant que les sabots sont conçus en faveur des médecins et infirmiers en service dans les hôpitaux de la région et qui se sont retrouvés au cœur du combat contre le coronavirus".
A Fès, le propriétaire d’un riad a fait la démonstration de l’hospitalité légendaire des Marocains, en accueillant « gracieusement » une dizaine de couples étrangers sans ressources, bloqués à Fès, en raison de la suspension des vols internationaux.
« Nous avons hébergé des couples de différentes nationalités, et leur avons offert gîte et couvert et tout le confort dont ils avaient besoin pour se sentir comme chez eux », a-t-il indiqué.
Parmi les initiatives créatives et à grande valeur ajoutée, celle prise par la cité de l’innovation adossée à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (USMBA) de Fès qui s’est lancée dans la conception et la fabrication de visières de protection imprimées en 3D, destinées au personnel médical du Centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II, pour les assister dans leur lutte contre le nouveau coronavirus.
"Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’élan de solidarité et de mobilisation lancé dans le Royaume, en vue de faire face à la propagation du coronavirus", a déclaré à la MAP le directeur de la cité de l’innovation, Saad Bensouda Koraychi, ajoutant que le centre a mobilisé ses équipements, notamment ses imprimantes 3D pour la fabrication de visières de protection en faveur des médecins du CHU de Fès.


Ces visières peuvent facilement être désinfectées et réutilisées, à l’opposé des masques qui devraient être changés toutes les trois à quatre heures, a-t-il fait savoir, relevant qu’outre les imprimantes 3D du centre, deux autres appartenant à la Faculté de médecine et à la Faculté des sciences et techniques (FST) de Fès ont été mises à disposition.
Et pour accompagner les blouses blanches dans leur combat quotidien sur le plan psychologique, le CHU de Fès a eu l’idée de mettre en place une unité de soutien psychologique, avec pour but d’aider les professionnels de santé à surmonter les réactions émotionnelles du stress, d’anxiété, d’angoisse et d’épuisement face à cette pandémie.
Les professionnels de santé sont en effet au front de la lutte contre le coronavirus et sont soumis à des pressions psychologiques et professionnelles pouvant engendrer un stress psychologique.
Pour Pr Rachid Alouane, chef de service de psychiatrie au CHU Hassan II de Fès, "il est aujourd’hui nécessaire de soutenir le personnel du CHU qui est soumis à une pression psychologique importante due au vécu du Covid-19, à la charge du travail et au stress professionnel’’.
C’est pour cette raison qu’il a ainsi été procédé à la mise en place d’une équipe de psychiatres dédiée à apporter un appui psychologique et un accompagnement au personnel et équipes de différentes catégories, à travers des consultations téléphoniques ou à l’hôpital, assurées par des professionnels du service. Une ligne téléphonique de soutien et d’accompagnement psychologique a été mise à la disposition de tout le personnel médical. Les consultations, elles, ont lieu au service universitaire de psychiatrie, les mardi et jeudi de chaque semaine
Dans la même optique, un numéro de téléphone a été mis en place, en collaboration avec l’Ordre des médecins, en faveur de la population en général, chaque jour entre 14h et 16h.
Au sein du même service, une unité spéciale de prise en charge des patients atteints de Covid-19 a vu le jour. Cette unité, qui travaille en continu selon un système de rotation, est la première du genre au niveau national dédié à la prise en charge des patients atteints à la fois du coronavirus et des troubles mentaux. Ladite structure comprend deux pavillons. Le premier est réservé aux cas confirmés de Covid-19 alors que le deuxième accueille les cas suspects.
Et pour qu'ils ne soient pas des facteurs de transmission du virus dans leurs milieux familiaux, les staffs médicaux ont été entourés d'une attention particulière de la part de certains hôtels classés à Meknès, membres de l’Association de l’industrie hôtelière (AIH) de Meknès-El Hajeb, lesquels ont mis des dizaines de chambres à disposition des soignants, des patients mis en quarantaine et des cas contaminés au Covid-19.
Les unités engagées dans cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre de l’élan de solidarité nationale, initié par SM le Roi Mohammed VI pour endiguer la propagation du coronavirus, pourraient mobiliser jusqu’à 700 lits, selon le président de l’AIH, Nidal Lahlou.
Par ailleurs et dans le cadre de l'appui aux personnes dans le besoin, plusieurs initiatives à caractère social et humain ont vu le jour dans plusieurs localités, portant notamment sur la distribution de denrées alimentaires de première nécessité.
Parmi ces actions, celle qui a ciblé les ménages vivant dans une situation de précarité à Ain Noqbi à Fès. « Nous avons pris l’initiative de collecter des dons sous forme de denrées auprès des commerçants, qui ont accueilli l’idée favorablement », a indiqué à la MAP Abdelhadi Nakabi, un acteur associatif actif dans l’arrondissement de Jnane Lward, ajoutant que l’opération a ciblé des familles aux revenus limités.
Ce sont les mêmes valeurs qui ont animé un groupe de supporters de l’équipe du Moghreb de Fès, qui se sont mobilisés pour collecter des dons, notamment des denrées alimentaires en faveur des familles dans le besoin, issues des quartiers pauvres de Fès.
Cet élan de solidarité s’est concrétisé également à Taza avec des opérations similaires, dont celle lancée par un groupe de jeunes en vue de contribuer aux efforts visant à atténuer les effets du coronavirus.
A Boulemane, des dizaines de familles ont bénéficié d’une opération similaire, organisée par des volontaires de la région sous le signe « Oulad lablad » (enfants du pays). Elle a ciblé notamment les personnes touchées par l’arrêt de leurs activités, en raison de l’état d’urgence sanitaire.

Brèves

Taroudant
Plus de 15.000 paniers de denrées alimentaires de première nécessité ont été distribués au niveau de la province de Taroudant en vue d’atténuer les répercussions socioéconomiques de la pandémie du coronavirus (Covid-19) sur les citoyens.
Cette action sociale est initiée par le Conseil de la région de Souss-Massa.

Biougra
L’offre sanitaire dans la région montagneuse de Chtouka-Ait-Baha s’est renforcée, récemment, par l'acquisition d’un appareil de radiologie et de plus de 2.000 clichés utilisés dans l’opération de dépistage.
D'un coût de 388.000 DH, cet appareil a été livré dans le cadre d’une coopération entre le Conseil provincial, certaines communes et l’Association des amis de l'hôpital provincial Mokhtar Soussi.

Lundi 4 Mai 2020

Lu 1023 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif