Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les aides du Fonds Covid-19 remises aux ménages ruraux de la préfecture de Fès




Les aides du Fonds Covid-19 remises aux ménages ruraux de la préfecture de Fès
Les titulaires de la carte du Régime d'assistance médicale (RAMED) et les ménages opérant dans le secteur informel non-inscrits au Ramed, au niveau des communes rurales relevant de la préfecture de Fès, ont commencé, lundi, à percevoir les aides financières attribuées par le Fonds spécial de gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19).
Cette opération se déroule dans le strict respect des mesures sanitaires préconisées par les pouvoirs publics, pour endiguer la propagation de la pandémie.
Adoptant toutes les précautions de distanciation sociale et portant des masques de protection, les bénéficiaires ont fait montre d'une prise de conscience généralisée en termes de prévention contre les éventuels risques de contamination.
Dans des déclarations à la MAP, les bénéficiaires des communes d’Ouled Taieb et Sidi Hrazem (Skhinate) ont exprimé leur gratitude à S.M le Roi Mohammed VI pour la Haute Sollicitude manifestée à leur égard durant cette période de confinement.
Ils ont également fait part de leur satisfaction quant au lancement de cette initiative louable au profit du monde rural, qui se déroule dans des conditions optimales.
Khalid El Bakkouchi, responsable dans une agence bancaire à Oueld Tayeb, a mis à cet effet l’accent sur les mesures d’accompagnement des citoyens dans l’opération de retrait des aides financières.
« Nous les assistons dans tout le processus, en commençant par la vérification du code secret reçu sur le numéro de téléphone du bénéficiaire et des données sur le système informatique, jusqu’au paiement de la somme due », a-t-il indiqué.

 

Mercredi 22 Avril 2020

Lu 241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau