Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le prix du poisson poursuit son ascension

L’indicateur d’inflation sous-jacente en hausse de 0,1% sur un mois et de 0,9% sur une année, selon le HCP




L’Indice des prix à la consommation (IPC) du mois d’avril 2020 est ressorti en légère baisse de 0,1% sur un mois, après une hausse observée un mois plutôt, selon les chiffres publiés récemment par le Haut-commissariat au plan (HCP).
L’IPC du mois dernier a connu une baisse de 0,1% par rapport au mois précédent du fait du repli de 0,7% de l’indice des produits non alimentaires et de la hausse de 0,7% de l’indice des produits alimentaires, a expliqué l’institution publique.
Mais avant de poursuivre, il est important de noter qu’«en raison du confinement sanitaire entré en vigueur depuis le 20 mars 2020, l’enquête permanente sur les prix à la consommation n’a pas pu relever tous les prix », a fait savoir le HCP assurant toutefois que « les prix manquants ont été imputés selon les recommandations du manuel de l’indice des prix à la consommation ».
A ce propos, le Haut-commissaire a indiqué que « la collecte des prix à la consommation au cours du mois d’avril 2020 a continué dans les points de vente ouverts en période de confinement » et que des imputations des données manquantes ont été réalisées en ce qui concerne les prix non relevés.
Soulignons également que le HCP a procédé, depuis mercredi 20 mai dernier, à la publication du nouvel indice des prix à la consommation base 2017. Et ce, en application du décret n° 2.19.1083 publié au Bulletin officiel n° 6880 du 7 mai 2020 fixant les éléments entrant dans la composition du nouvel indice des prix à la consommation base 2017 et qui abroge le décret n° 2.09.529 relatif à l’indice des prix à la consommation base 2006.
Ainsi dit, rappelons qu’un mois plutôt, l’indice des prix à la consommation s’était inscrit en hausse de 0,4% par rapport au mois précédent, suite à l’accroissement de 1,3% de l’indice des produits alimentaires et au repli de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires. 
A en croire le Haut-commissariat, les hausses des produits alimentaires observées entre mars et avril 2020 ont concerné principalement les « Poissons et fruits de mer » (10,2%), les «Fruits» (5,8%), le « Lait, fromage et œufs» (0,3%) et les « Huiles et graisses » (0,1%). 
Dans une note d’information relative au nouvel indice des prix à la consommation du mois d’avril 2020, le HCP a, en revanche, relevé que les prix ont diminué pour les « Viandes » (1,3%) et pour les « Légumes » (1,2%). 
Quant aux produits non alimentaires, il ressort des analyses du Haut-commissariat que la variation a concerné principalement la baisse des prix des « Carburants » (16,2%).
A noter que « les baisses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Guelmim (0,8%), à Laâyoune (0,7%), à Settat et Beni-Mellal (0,6%), à Meknès (0,4%), à Marrakech et Tétouan (0,3%), et à Agadir, Fès et Rabat (0,2%) », a indiqué l’institution soulignant en revanche que « des hausses ont été enregistrées à Al-Hoceima (1,2%) et à Safi avec 0,6% ».
A titre de comparaison, les hausses des produits alimentaires observées entre février et mars 2020 avaient concerné principalement les «Légumes» (6,3%), les «Poissons et fruits de mer» (1,9%), les «Fruits» (1,7%), les «Huiles et graisses» et le «Lait, fromage et œufs» (0,4%), les «Viandes» (0,3%) et les «Boissons non alcoolisées» (0,2%).  En ce qui concerne les produits non alimentaires, la baisse des prix avait été observée au niveau principalement des «Carburants» (6,8%), pouvait-on lire dans la note d’information précédente du Haut-commissariat.
Selon la même source, durant la même période, les hausses les plus importantes de l’IPC avaient été enregistrées à Settat (0,9%), à Al-Hoceima (0,8%), à Meknès et Tétouan (0,7%), à Oujda (0,6%), à Marrakech (0,5%) et à Fès, Rabat, Guelmim, et Beni-Mellal (0,4%) ; tandis qu’une baisse de 0,2% avait été observée à Dakhla.
Pour encore mieux apprécier les variations de l’IPC de ces trois derniers mois, il est important de rappeler aussi que la précédente baisse de l’IPC, la deuxième de l’année en cours après celle observée durant le mois précédent, remonte à février dernier. 
En effet, au cours de ce mois, l’IPC avait accusé un repli de 0,2% par rapport au mois précédent ; sous l’effet de l’effondrement de 0,3% de l’indice des produits alimentaires et de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires.
Soulignons que les baisses des produits alimentaires observées durant cette période avaient concerné principalement les « Poissons et fruits de mer » (1,8%), les «Légumes» (1,5%), le « Lait, fromage et œufs » (0,5%) et les « Viandes » (0,4%), alors que les hausses avaient été constatées au niveau des « Fruits » (1,0%) et des « Huiles et graisses» (0,3%). 
S’agissant des produits non alimentaires, la baisse avait touché principalement les prix des « Carburants » (5,2%). 
Dans le même temps, les baisses les plus importantes de l’IPC avaient été enregistrées à Safi (1,0%), à Meknès (0,8%), à Settat (0,5%), à Fès (0,4%), à Oujda (0,3%) et à Agadir, Casablanca et Tanger (0,2%). En revanche, des hausses ont été enregistrées à Laâyoune avec 0,2% et à Rabat et Dakhla avec 0,1%.
Enfin, comparé au mois d’avril de l’année précédente, les données recueillies ont montré que l’indice des prix à la consommation a enregistré une hausse de 0,9% au cours du mois dernier, « conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 2,7% et de la baisse de celui des produits non alimentaires de 0,3% », a expliqué le HCP. Et d’ajouter, pour les produits non alimentaires, que les variations vont d’une baisse de 6,3% dans le «Transport» à une hausse de 3,2% dans l’«Enseignement».
Pour le Haut-commissariat au plan, l’indicateur d’inflation sous-jacente aurait ainsi « connu au cours du mois d’avril 2020 des hausses de 0,1% par rapport au mois de mars 2020 et de 0,9% par rapport au mois d’avril 2019 », a-t-il conclu. 

Alain Bouithy
Vendredi 22 Mai 2020

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif