Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC interjette appel en désespoir de cause L’EST championne sans l’avoir été

L’EST championne sans l’avoir été




Coup dur pour le WAC. La Commission de discipline au sein de la CAF (Confédération africaine de football) a rendu, mercredi, son verdict concernant l’affaire de la finale retour de la Ligue des champions entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca.
Ladite commission a pris plus d’un de court, en annonçant le club tunisois vainqueur de la Ligue des champions, édition 2019, déclarant par la même le WAC perdant par forfait. Alors que si l’on se tient à l’argument du forfait, le règlement est des plus clairs, puisque la sanction ne devrait pas se limiter à la perte du match sur tapis vert mais elle doit aussi porter sur une suspension de la compétition continentale durant deux ans pour le Wydad.
A défaut d’une application correcte du règlement, la Commission de discipline de la CAF suit une logique propre à elle, et ce n’est pas une première. Il y a lieu de rappeler le cas du fameux arbitre égyptien Guereicha qui a « brillé » par ses bévues lors de la finale aller à Rabat entre le WAC et l’EST, écopant par la suite d’une sanction de six mois et qui, à la surprise générale, se trouve « gracié » sans qu’il y ait le moindre communiqué de la CAF dans ce sens. Le bouquet, c’est que le bonhomme a été retenu pour officier lors des débats du match de classement de la dernière CAN entre la Tunisie et le Nigeria.
Outre la décision injuste de perdre la finale, le WAC s’est vu infliger «une amende de 50.000 dollars pour abandon du match et une autre de 15.000 dollars pour utilisation de fumigènes par ses supporteurs», rapporte le communiqué de la CAF. Quant à l’EST, d’après la même source, elle « a été sanctionnée de 50.000 dollars pour usage de fumigènes, de deux matches à huis clos avec sursis». Alors que le président du club de l’Espérance, Mohamed Meddeb, qui a manqué de respect au président de la CAF Ahmad Ahmad ne devra s’acquitter que de 20.000 dollars, comme si de rien n’était.
Le WAC a toutes les raisons du monde de voir rouge, parce que tout simplement, on lui a volé un titre. Sauf que ce feuilleton, aussi navet soit-il, ne devrait pas connaître de sitôt son dernier épisode. Le Wydad, dans son droit le plus légitime, va interjeter appel devant la CAF, voire saisir de nouveau le Tribunal arbitral du sport.
Le WAC ne compte donc pas s’arrêter à mi-chemin et en allant jusqu’au bout, même en perdant cette affaire, il aura réussi à faire rappeler aux Espérantistes qu’il s’agit là d’une consécration au goût insipide. Le WAC aura surtout le mérite de dévoiler devant tout le monde les mic-macs d’une équipe phare du football tunisien, d’une EST qui, pas plus tard, que lors de la finale de la précédente édition de la C1, avait eu recours au même subterfuge : absence de VAR et une Ligue des champions dans la poche au détriment du National du Caire.
Il convient de rappeler que ce dossier a atterri chez la Commission de discipline de la CAF sur décision du TAS qui avait déclaré que le Comité exécutif de la Confédération africaine de football n’était pas habilité à se prononcer sur le sort de la finale retour.
Le Comité exécutif, réuni le 5 juin dernier à Paris, avait demandé à ce que le match entre l’EST  et le WAC soit rejoué sur terrain neutre, tout en tenant compte du résultat de la finale aller, disputée à Rabat et sanctionnée par une issue de parité, un partout.  
La finale retour a été, elle, des plus rocambolesques marquée par un arbitrage maison du Gambien Bakary Gassama, auquel s’est ajouté un VAR défaillant ou absent. Mené au score, le WAC était parvenu à remettre les pendules à l’heure sur une réalisation de Walid El Karti, refusée pour un hors-jeu inexistant. Le WAC avait demandé le recours à la vidéo et c’est là où la supercherie a éclaté avec cette histoire de pièce manquante du VAR qui devait arriver au stade de Radès en plein match. Du grand n’importe quoi  qui débouche sur un champion d’Afrique de la honte.

Mohamed Bouarab
Vendredi 9 Août 2019

Lu 3149 fois


1.Posté par Massi le 08/08/2019 18:48 (depuis mobile)
l''''''''afrique est connue dirigee que par des corrompus alors au wac de se retirer de la caf et peut s''''''''integrer au confédération asiatique ou si ça sera pas possible alors le chpt nle et la coupe du trone suffira et bon debbara la caf et ses responsables

2.Posté par Mkacha5 le 09/08/2019 08:50 (depuis mobile)
Lol, n''importe quoi.
Bye bye wizez
Mauvais perdants.
J''espère que vous aurez deux ans de suspension lors de votre prochain appel. Comme ça le règlement sera appliqué.
Campione Campione olé olé olé.

3.Posté par Mouh le 09/08/2019 11:32 (depuis mobile)
Au Mkacha 5
Je connais un bon psychiatre si vous voulez bien
Il a assez de compétences pour voir des cas pareils
Je vous le jure

4.Posté par Najib MEKKI le 10/08/2019 14:32
Le Wydad doit absolument aller au bout de cette affaire en continuant sa démarche qui se résumera à minima ne serait-ce qu’à tirer les vers du nez de cette instance corrompue connue sous le nom de Confédération Africaine de Football...
Nous nous devons de faire éclater le vile complot des malfaiteurs de l’Ésperance de Tunis au grand jour !
Un point c’est tout !
BASTA !

-Najib MEKKI

5.Posté par Meher le 13/08/2019 09:26 (depuis mobile)


Je suis algérien, mais je dois dire que je ne suis pas surpris par la mauvaise foi des marocains. Les arbitres, comme les capitaines avaient parfaitement connaissance du disfonctionnement de la VAR er avaient pourtant consenti à jouer malgré tout.

6.Posté par Sofia le 13/08/2019 09:31
Tres injuste ..

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com