Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Ghana loue les efforts du Maroc en vue de parvenir à une solution politique au Sahara



La ministre des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale de la République du Ghana, Shirley Ayorkor Botchwey, a loué, mardi, les efforts du Royaume en vue de parvenir à une solution politique négociée au différend régional autour de la question du Sahara marocain. Lors d’un entretien par visioconférence avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, la cheffe de la diplomatie ghanéenne a également réitéré le soutien ferme de son pays à la décision 693 du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine de juillet 2018, qui a consacré l’exclusivité de l’ONU comme cadre consensuel du processus devant mener à une solution politique, mutuellement acceptable, réaliste, pragmatique et définitive à cette question. Au cours de cet entretien, les deux ministres se sont réjouis de l’excellence des relations d’amitié et de solidarité entre les deux pays qui se sont consolidées davantage lors de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en février 2017, à Accra et qui a été couronnée par la signature de 25 instruments juridiques comprenant des accords gouvernementaux et d’autres relatifs au partenariat public-privé dans différents domaines de coopération, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Animées par la volonté de développer un partenariat économique mutuellement bénéfique, les deux parties ont convenu de renforcer la coopération dans les secteurs prioritaires tels que l’agriculture, le tourisme, la santé, la formation professionnelle et les énergies et mines. Nasser Bourita et Shirley Botchwey ont également soulevé l’intérêt d’activer le conseil économique Maroc-Ghana dans l’optique d’encourager les secteurs privés des deux pays à explorer d’autres opportunités d’investissement et de booster des partenariats public-privé à même de servir de modèle de coopération Sud-Sud en Afrique. D’autre part, les deux parties se sont félicitées des résultats des élections générales tenues au Ghana, le 07 décembre 2020, qui se sont déroulées dans un climat libre, transparent et dans le respect de la volonté populaire, consacrant un afro-optimisme fondé sur les réformes politiques engagées par le président Nana Akufo-Addo. Le ministre a tenu à saluer la désignation du Ghana pour abriter le siège du secrétariat général de la Zone de libre-échange continentale africaine ZLECAf et sa récente reconduction à la présidence de la CEDEAO pour un second mandat. Nasser Bourita a mis en avant l’engagement personnel du président Akufo-Addo en sa qualité de président de la CEDEAO pour la résolution de la crise politique au Mali. Sur le plan multilatéral, les deux ministres se sont engagés à assurer une meilleure coordination de leurs actions et à s’accorder un soutien réciproque au sein des instances régionales et internationales et de promouvoir le partenariat à un niveau supérieur en matière de paix et de sécurité, conclut le communiqué.

Libé
Jeudi 27 Mai 2021

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS