Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le BCIJ arrête à Nador un individu pour appartenance présumée à un groupe terroriste




Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a arrêté, vendredi à la commune Bni Chiker (province de Nador), en coordination avec la Garde civile espagnole, un individu de 19 ans faisant l'objet d'un avis de recherche international pour appartenance présumée à un groupe terroriste.
Les investigations préliminaires ont révélé que cet individu, imprégné de l'idéologie extrémiste, a adhéré complètement à la propagande au profit de "Daech", en faisant l'apologie de ses actes sanguinaires, indique un communiqué du BCIJ
Les enquêtes menées par les services de sécurité des deux pays ont montré que cet extrémiste a œuvré à développer ses compétences en matière de fabrication d'explosifs et à se procurer des armes à feu en vue de les utiliser dans l'exécution d'opérations terroristes d'envergure et ce, en coordination avec les combattants de "Daech" qui sont actifs sur la scène syro-irakienne, ajoute le communiqué.
Cette opération confirme la poursuite des menaces terroristes des partisans de l'organisation dite "Etat islamique" en réponse aux appels répétitifs du prétendu "khalife" de ce groupe à mener des actes terroristes dans différents coins du monde, souligne la même source.
Le mis en cause sera déféré devant la justice dès la fin de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.
Par ailleurs, la brigade de la police judiciaire relevant du district de sûreté de Nador a procédé, jeudi, au démantèlement d'un atelier de fabrication de bateaux pneumatiques traditionnels destinés à être utilisés par les réseaux criminels spécialisés dans l'organisation d'opérations d'immigration clandestine par voie marine.
Cette opération a permis l'arrestation du propriétaire de cet atelier en flagrant délit de fabrication d'un bateau pneumatique du même genre, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que d'importantes quantités de rouleaux de plastique ont été saisies, en plus de matériaux et d'équipements utilisés dans le découpage et le montage des embarcations pneumatiques.
Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les recherches et investigations se poursuivent pour déterminer les ramifications des réseaux d'immigration clandestine en lien avec cette activité criminelle.

Samedi 6 Juillet 2019

Lu 981 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif













Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com