Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le 36ème RAMSES présenté à l'Académie du Maroc

Le Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies a pour titre "Les chocs du futur"




Le 36ème Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies 2019 (RAMSES), fournissant les clés et repères indispensables pour décrypter les évolutions du monde, a été dévoilé mardi soir à l'Académie du Royaume du Maroc, en présence d'un parterre d'intellectuels, de politologues et d’universitaires, ainsi que des représentants diplomatiques et d’institutions nationales et internationales.
Élaboré sous la direction de Thierry de Montbrial et Dominique David, sous le thème "Les chocs du futur", ce document porte sur une analyse approfondie et prospective de l'actualité et offre les repères indispensables pour décrypter la géopolitique à l'échelle mondiale.
Le rapport, présenté par le président de l'Institut français des relations internationales (IFRI), Thierry de Montbrial, dans le cadre d'un partenariat entre IFRI, l'OCP Policy Center et l'Académie du Royaume, est un ouvrage prospectif de référence qui se décline en quatre parties à savoir : "Perspectives", "Trois enjeux pour 2019", "Le Monde en questions" et "Repères", à travers lesquelles les auteurs tentent d’apporter des réponses à des interrogations relatives à l’actualité mondiale 2019 ainsi que des éclairages sur les plans politique, économique et stratégique.
Le RAMSES 2019, qui couvre l'ensemble du champ des relations internationales, a abordé cette année trois questions majeures : "la démographie et ses défis tels que le vieillissement, l'urbanisation, les migrations et les effets des changements environnementaux", "les forces et les limites de la Chine en tant que puissance économique, diplomatique, militaire, énergétique, technologique", ainsi que "le duel entre l’Iran et l’Arabie Saoudite".
"Les Etats-Unis et la Chine sont bien armés, sur le plan de leurs gouvernances respectives, pour s'affronter dans la course à la primauté. Ce n'est pas le cas de la plupart des autres États de la planète, à commencer par ceux de l'Union européenne qui souffrent moins d'un "déficit démocratique" que d'un déficit d'efficacité, et donc de légitimité", lit-on dans l’introduction.
"Même très affaibli économiquement, Téhéran conserverait les moyens d'accroître le chaos dans une région déjà terriblement meurtrie depuis les désastreux Printemps arabes. Il se pourrait bien aussi que des alliances de circonstance plus ou moins surprenantes se forment. Alors que Bachar Al-Assad est en voie de reconquérir son pays, un rapprochement entre la Turquie, l'Iran et la Syrie n'est pas invraisemblable", souligne-t-on. De l'avis des auteurs du rapport, "on peut sérieusement se demander si, en Europe, le modèle libéral pourrait survivre à la montée des communautarismes, un phénomène qui n'a cessé de se développer et qui s'amplifie actuellement avec les vagues d'immigration en provenance du Moyen-Orient ou de l'Afrique. C'est ici qu'intervient le populisme, terme imprécis mais qui reflète principalement une réaction de rejet des classes dirigeantes, non sans raison blâmées pour ne pas avoir su anticiper les problèmes, et a fortiori les résoudre".
A cette occasion, Thierry de Montbrial, également président de la World Policy Conference (WPC) qu’il a fondée en 2008, a souligné que ce rapport a pour objectif d’analyser les développements internationaux des derniers mois et d’aborder les sujets liés notamment aux dynamiques démographiques qui vont dominer les décennies à venir, aux phénomènes migratoires, au commerce international et à la montée de la Chine en tant que nouvelle puissance.
Concernant l'Empire du Milieu, il a relevé que ce pays asiatique a déjà émergé comme puissance économique majeure qui entend s'installer sur tous les créneaux de la puissance, ajoutant qu’il développe une stratégie cohérente et intégrée visant à s'affirmer pour son centième anniversaire (en 2049) comme une puissance de référence.
Il a, dans ce sens, indiqué que le rapport fait chaque année un tour d’horizon de l’actualité internationale, précisant que les trois enjeux pour 2019 concernent sur le long terme les courants démographiques, le changement climatique et la pauvreté, à moyen terme l'émergence d'une nouvelle structure internationale de puissance, avec l'affirmation chinoise, et à court terme les affrontements moyen-orientaux, les flux migratoires et le phénomène des réfugiés.

Jeudi 20 Septembre 2018

Lu 563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés