Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La loi des maîtres de céans

La 17ème journée a vu gagner toutes les équipes jouant à domicile




Victoire méritée du MAT.
Victoire méritée du MAT.
Depuis le CHAN et le sacre national, on dirait notre championnat comme épris par l’attaque à tout-va. Après les 23 buts inscrits lors de la précédente journée, la 17ème en a enregistré jusqu’à présent, vingt, dont dix-sept lors des quatre matches de dimanche, où l’ensemble des filets ont tremblé. Autre particularité, toutes les équipes jouant à domicile ont fait rougir leurs supporters de plaisir.

ASFAR VS RCA : 2-1
En épilogue d’un clasico à deux vitesses, marqué par un immense déchet technique, le Raja de Casablanca a subi  son quatrième revers de la saison. Une défaite qui stoppe net la dynamique de trois victoires consécutives des Verts, fragilisant ainsi leur place de leader.
Tout s’est joué dans le premier acte, les Militaires ont su profiter des largesses défensives de la charnière centrale Banoun-Oulhaj pour ouvrir le score par l’intermédiaire de Mohamed Kamal (18’). Moins de dix minutes après l’égalisation de Khadrouf (22’), Iajour a eu l’occasion de donner l’avantage à son équipe sur penalty. Occasion ratée par le goleador du championnat (11 buts). Peu avant la pause, Berrahma redonnait l’avantage aux Rbatis d’un magnifique coup franc placé, hors de portée d’Anas Zniti. Grâce à ce succès, l’ASFAR enregistre sa 3ème victoire consécutive et remonte à la 4ème place du classement, alors que le Raja se retrouve à la merci du HUSA et de l’IRT, qui comptent un match en moins.     

MAT VS CAK : 4-3
Décidément le MAT ne compte pas lâcher l’affaire. Des suites de cette seconde victoire de la saison, la première à domicile, arrachée au bout du temps réglementaire et d’un chassé croisé de haute volée, la lanterne rouge s’est donné les chances d’espérer.
Après une entame de match parfaite, ponctuée par un doublé de Salhi (14’, 38’), les hommes de Fertout maîtrisaient leur sujet. Mais une minute avant le retour aux vestiaires, ils ont étrangement concédé l’égalisation par Compaore (45’) sur un dégagement du gardien adverse.
De retour sur la pelouse, Marchad permettait au CAK de recoller au tableau d’affichage, profitant de l’apathie défensive du Back Four tétouanais (48’). Vingt minutes plus tard, c’est toute la défense en zone du MAT qui fut prise de vitesse sur un corner repris au premier poteau par El Baz (71’). Menés et dos au mur, les joueurs du Moghreb de Tétouan ont alors poussé comme jamais. Asphyxiés, les Khénifris finirent par céder sur un doublé d’Aziz Khalouta (83’ et 89’).
Par cette victoire salvatrice, le MAT, toujours lanterne rouge, et qui n’avait plus gagné depuis le 25 novembre dernier, enraye la série de 8 matchs sans victoire. Ce matin, le club nordiste n’est plus qu’à cinq point de son adversaire du jour, le CAK (14ème), qui souffre toujours autant à l’extérieur, où il ne compte qu’une victoire depuis le début du championnat.

WAC vs Rapid Oued Zem : 3-1
En s’imposant dans son antre sur le Rapid Oued Zem, le Wydad de Casablanca continue sa remontée et s’éloigne de plus en plus des profondeurs du classement. En dépit d’une animation offensive platonique, le WAC vient d’inscrire sept buts sur ses deux derniers matchs, soit plus que lors des huit précédents.
Conséquence d’un cafouillage sur coup franc, Tighazaoui, qui enchaîne les titularisations depuis l’arrivée de Benzarti, pousse le ballon au fond des filets (46’). En tentant une gestion qui ne lui a jamais réussi cette saison, le onze wydadi a concédé l’égalisation après s’être fait transpercé dans l’axe par Diarra (54’). Leitmotiv depuis l’arrivée du Coach tunisien, les latéraux participent énormément aux attaques du WAC. Ainsi après le doublé de Nahiri mercredi dernier contre le FUS, c’est son pendant, Noussair qui redonna l’avantage à son équipe, en étant à la réception d’un centre de Haddad au second poteau (68’). A deux minutes de la fin du temps réglementaire, le néo-buteur des Rouge et Blanc, l’Argentin Quintana, y est allé de son second but sur les deux derniers matchs pour sceller définitivement la victoire du WAC.
Avec trois points de plus dans la musette, le Wydad de Casablanca remonte à la 9ème place, à huit unités du podium, alors qu’il en reste encore 39 à distribuer. Le Rapid Oued Zem enregistre, quant à lui, sa troisième défaite d’affilée. Le promu perd deux places au classement (13ème) et n’a plus que cinq points d’avance sur la zone rouge.  
Rappelons que cette journée fut tronquée de trois rencontres. Celles devant opposer le DHJ au FUS et la RSB au HUSA sont programmées ultérieurement, tandis qu’hier, l’IRT se déplaçait, à Casablanca, sur la pelouse du Racing. Si les Tangérois devaient enquiller un 7ème succès consécutivement, et reprendre ainsi la tête du championnat, les Racingmans, englués à l’avant-dernière position, tenteraient de recoller au basque du CAK, premier non reléguable et par la même occasion, mettre à distance le MAT qui n’est plus qu’à deux petits points.

La loi des maîtres de céans

Chady Chaabi
Mardi 20 Février 2018

Lu 429 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés