Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La justice espagnole ouvre une procédure contre Brahim Ghali pour faux et usage de faux



Le tribunal d'instruction numéro 3 de Logroño a ouvert une procédure préliminaire contre le chef des milices du Polisario, Brahim Ghali, pour falsification d'un document de voyage avec lequel il a pu entrer dans le territoire espagnol le 18 avril dernier.

Cette décision a été prise suite à une plainte déposée par le syndicat des fonctionnaires espagnols Manos Limpias, a-t-on appris, mercredi, auprès de la partie plaignante. "Les faits tels que présentés renferment des indices qui font état de l'existence présumée d'un délit de falsification d'un document public", indique le juge dans son arrêt.

Dans ce cas, argumente le juge, "il y a lieu d'ouvrir une procédure préliminaire" contre le dénommé Brahim Ghali. Le chef des séparatistes a été admis le 18 avril à l’hôpital San Pedro de Logroño sous la fausse identité algérienne d'un certain Mohamed Benbatouch.

Les médias espagnols ont d'autre part fait état de l'existence d'autres documents, notamment à caractère médical dans lesquels le chef des séparatistes du Polisario a été présenté sous le nom de Mohamed Abdellah.

Libé
Samedi 5 Juin 2021

Lu 454 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS