Aucun événement à cette date.



La jeune auteure Abir Azim signe son roman "Soleil de la taille d' une paume"

Lundi 1 Mai 2023

La jeune auteure Abir Azim a présenté et signé son roman "Soleil de la taille d'une paume", lors d'une rencontre organisée mercredi au Conservatoire de musique et d'art chorégraphique de Taza.

Présentant ce livre, l’universitaire Mustapha Louizi a souligné que le roman mêle douleur et espoir dans un modèle narratif, en ce sens que le personnage principal du roman "Nada" parcourt plusieurs étapes à connotations diverses. Selon lui, Abir Azim est une auteure "mature à la fois sur les plans de la formation que celui de l’imagination", ajoutant que le roman en est la preuve à travers le style de narration utilisé, ainsi que la méthode de la création des personnages et du déroulement des événements. "C’est comme si nous sommes face à un écrivain avec un savoir-faire et une longue expérience dans le domaine", a-t-il soutenu.

Pour sa part, l’auteure Abir Azim a indiqué que le roman est un diagnostic d'une réalité que vit la région de Tahla, notant que l'écriture exprime "le désir de mettre en évidence la forte motivation que possèdent un certain nombre de personnes ayant des besoins spéciaux, et l'espoir de changer le regard que la société porte sur eux".

Et de poursuivre que l’idée d'écrire ce roman a été motivée par "sa connaissance d'un élève à besoins spécifiques qui se distingue par son intelligence et ses multiples talents, et sa connaissance d'une personne malvoyante qui prend en charge la gestion de la maison des jeunes de Tahla et s’investit avec dévouement dans son travail.

Dans une déclaration à la MAP, la jeune écrivaine a souligné que sa nouvelle publication, qui fait suite à son premier livre intitulé "Le bouclier de la patrie", "est un voyage plein de sentiments contradictoires, à travers lequel j'ai essayé de changer la perception de la société des personnes handicapées".

Née le 8 mai 2009 à Tahla (province de Taza), l’écrivaine et romancière Abir Azim a remporté plusieurs prix nationaux et arabes dans les catégories de la nouvelle, poésie et récitation. Cet événement culturel s'inscrit dans le cadre des activités organisées par la Direction provinciale du ministère de la Culture et de la Communication (Département de la Culture) à Taza, en célébration de la Journée mondiale du livre et des droits d'auteur.


Libé

Lu 900 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe






Inscription à la newsletter