Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Direction régionale de la santé à Dakhla condamne les agressions contre le personnel hospitalier


Libé
Dimanche 24 Octobre 2021

La Direction régionale de la santé et de la protection sociale de Dakhla-Oued Eddahab a condamné les agressions "à répétition" visant les professionnels du secteur de la santé, affirmant avoir pris des mesures pour poursuivre en justice les auteurs de ces actes.

Dans un communiqué parvenu à la MAP, la Direction dénonce l'agression "ignoble" commise vendredi par un individu sur une aide-soignante pendant la garde dans le service d’isolement du Covid-19 au Centre hospitalier régional Hassan II de Dakhla.

Elle a également condamné les actes d'agression répétitifs commis par des individus accompagnant des patients à l’encontre des cadres médicaux, administratifs ainsi que des agents de sécurité dans les établissements de santé dans la région, notamment l’hôpital régional Hassan II et les centres de santé.

 Ces comportements "ignobles et irresponsables" ont provoqué "l’horreur et la panique" chez les citoyens, les patients et le personnel de ces établissements, souligne la même source, notant que ces actes ont également suscité de vives réactions de mécontentement auprès des professionnels du secteur.

A cet effet, la Direction régionale a exprimé sa détermination à défendre la dignité du personnel de ce secteur, qui fournit des services humanitaires nobles et œuvre, en dépit de son effectif restreint, dans des circonstances "difficiles", jour et nuit et tout au long de la semaine, afin d'assurer les services sanitaires aux citoyens.

Elle a aussi salué le rôle indéniable des cadres médicaux et infirmiers, ainsi que des techniciens de la santé "frontliners" qui travaillent avec "dévouement et abnégation", en se félicitant de leurs efforts, en particulier dans cette circonstance exceptionnelle marquée par la pandémie de Covid-19.

D’après le communiqué, la Direction de la santé "ne fera montre d'aucune indulgence vis-à-vis de quiconque oserait porter atteinte aux cadres de la santé ou les humilier ou encore viser les établissements sanitaires par des actes de sabotage, pillage ou détérioration".


Lu 770 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS