Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La CGEM appelle à consolider le rôle du secteur privé et de l'entrepreneuriat dans le nouveau modèle de développement




La CGEM appelle à consolider le rôle du secteur privé et de l'entrepreneuriat dans le nouveau modèle de développement
Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Chakib Alj, a appelé, récemment à Rabat, à consolider le rôle du secteur privé et de l'entrepreneuriat dans le cadre du nouveau modèle de développement.
"Nous vivons aujourd'hui une crise de confiance. En vue de la (confiance, ndlr) rétablir, nous avons proposé de consolider le rôle du secteur privé et de l'entrepreneuriat et de les placer au cœur du nouveau modèle de développement", a déclaré à la presse M. Alj à l'issue d'une réunion de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) avec les représentants de la CGEM.
Il est important "de marquer une rupture avec le modèle actuel", à travers l'intégration du secteur informel, l'instauration d'un nouveau modèle de développement axé sur la solidarité, l'efficacité et la transparence, l'intégration des jeunes et de la femme ainsi que le renforcement du rôle de la culture, a-t-il souligné, rapporte la MAP.
La CGEM a élaboré une vision, basée sur une approche participative et inclusive autour du nouveau modèle de développement, afin de "générer plus de richesses au profit de l'ensemble de la société et de créer une société prospère et solidaire axée sur le citoyen et l'entrepreneur", a indiqué le président de la CGEM.
La CSMD avait décidé, le 24 décembre dernier, d'écouter les institutions et forces vives de la nation incluant les partis politiques, les syndicats, le secteur privé et les associations et ce, dans un esprit d'ouverture et de construction commune. Cette écoute large et ouverte vise à recueillir les contributions et les avis des parties sollicitées en vue d'élaborer un modèle de développement, avait indiqué la Commission.
Dans cette même logique de participation et d'inclusion, la CSMD avait fait savoir qu'elle mettra en place une plateforme digitale permettant de recevoir et de collecter les contributions et les idées soumises par les citoyens afin d'enrichir le débat et de partager les expériences et les réflexions. La Commission organisera également une série de réunions de terrain pour écouter les citoyens et les différentes composantes de la société marocaine en vue de consolider l’esprit d’interaction et d’ouverture qui caractérise son travail.

Vendredi 14 Février 2020

Lu 742 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.