Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’OMC met en garde contre la hausse des coûts induite par la pandémie

Les restrictions de voyage liées au Covid-19 affecteront les coûts des transactions commerciales tant qu'elles resteront en place


La crise liée au Covid-19 pourrait faire augmenter les coûts du commerce, a souligné l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans un nouveau rapport rendu public récemment.
Mettant en garde contre une augmentation possible des coûts du commerce due aux perturbations engendrées par le Covid-19, le document a estimé que «les frais de déplacement et de transport représentent jusqu'à un tiers des coûts commerciaux selon le secteur».
Pour l’organisation onusienne, il ne fait ainsi aucun doute que les restrictions de voyage liées à la pandémie sont susceptibles d'affecter les coûts commerciaux aussi longtemps qu'elles resteront en place. 
Dans une note d’information, examinant l’incidence de la pandémie sur les principales composantes des coûts du commerce, en particulier celles relatives aux voyages et aux transports, à la politique commerciale et à l’incertitude, l’OMC a indiqué que « la capacité mondiale de fret aérien a diminué de 24,6% en mars 2020 », alors que les vols passagers représente environ la moitié des volumes de fret aérien. 
L’agence a prévenu, en outre, que l'augmentation des prix du fret aérien qui en résulte ne s'atténuera probablement qu'avec un rebond du transport de passagers. 
S’il s’avère que les transports maritimes et terrestres n'ont pas subi de chocs comparables, comme l’a fait remarquer la même source, force est de constater que « le transport maritime a connu une diminution du nombre de traversées, tandis que le transport terrestre international a été affecté par la fermeture des frontières, les mesures sanitaires et les détours », a affirmé l’organisation.
Dans cette même note, qui identifie également les domaines dans lesquels les coûts pourraient rester plus élevés, même une fois la pandémie maîtrisée, l’OMC a de plus constaté que «les voyages d'affaires, qui sont importants pour maintenir les relations commerciales et gérer les chaînes de valeur mondiales, en plus d'être une activité économique importante en soi, sont perturbés».
Si l’on en croit toujours le rapport, «les barrières de politique commerciale et les différences de réglementation représentent au moins 10% des coûts du commerce dans tous les secteurs».
Selon l’organisation, ceux-ci comprennent les mesures tarifaires et non tarifaires, les barrières commerciales temporaires, les différences réglementaires et les coûts de franchissement des frontières, ainsi que d'autres politiques qui ont un impact sur le commerce, telles que le manque de facilitation des investissements ou de protection de la propriété intellectuelle, a précisé la même source.
Mais «si le Covid-19 a motivé des changements à la fois restrictifs pour le commerce et facilitant les importations dans les tarifs et les pratiques réglementaires, ces mesures n'ont jusqu'à présent affecté qu'un petit sous-ensemble de produits», a reconnu l’organisation. 
Quoi qu’il en soit, une transition induite par la crise vers la numérisation des procédures douanières et réglementaires pour réduire les contacts physiques pourrait potentiellement réduire les coûts commerciaux associés à long terme, a affirmé le rapport.
Dans ce document, il est également indiqué que l'incertitude est un facteur qui amplifie l'impact des coûts liés au commerce existants, pèse sur les flux de financement du commerce et atténue l'appétit des entreprises à investir dans la recherche de nouveaux marchés, l'acquisition de compétences linguistiques et de partenaires potentiels, et de se conformer aux normes étrangères.
Pour s’en convaincre, rappelons qu’« au premier trimestre de 2020, une mesure largement utilisée du niveau mondial d'incertitude a enregistré des niveaux 60% plus élevés que ceux déclenchés par la guerre en Irak et l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003. A la mi-mars, un indice distinct de la volatilité des marchés financiers s'est rapproché des sommets observés pour la dernière fois en 2008 après l'échec de Lehman Brothers », a relevé l’OMC.
Pour l'avenir, le rapport reconnaît que de nombreux gouvernements ont mis en œuvre des mesures pour atténuer les perturbations de l'activité économique liées à la pandémie, par exemple en exemptant certains membres du personnel de transport des restrictions de voyage, ou en améliorant la qualité et l'accès aux TIC. 
Mais pour les auteurs dudit rapport, quand bien même «bon nombre des changements dans les coûts du commerce reviennent une fois la pandémie maîtrisée, certains effets peuvent persister», soulignant que la consolidation de l'industrie aéronautique et l'évolution de l'appétit des passagers pour les voyages aériens pourraient entraîner une hausse des coûts du transport aérien. 
Enfin, le rapport soutient que «les choix de politique gouvernementale - qui pourraient réduire ou augmenter l'incertitude de la politique commerciale - seront importants pour façonner les coûts commerciaux liés à l'incertitude à l'avenir», conclut-il. 
 

Alain Bouithy
Jeudi 20 Août 2020

Lu 913 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS