Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'INDH au service de l'insertion de la femme rurale dans le tissu économique


Libé
Lundi 15 Août 2022

L' Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui est à sa troisième phase, est fortement engagée pour la promotion de la situation de la femme, au niveau de la province de Tata, notamment en milieu rural. En effet, depuis son lancement officiel en 2005, l'INDH, à travers la déclinaison de ses multiples programmes ambitieux, ne cesse de placer l'amélioration des conditions socioéconomiques des femmes, notamment celles issues de milieux défavorisés, au cœur de ses priorités. Au niveau national comme à l’échelle de la province de Tata, cette attention particulière pour la gent féminine, à travers le renforcement de ses compétences, ainsi que la promotion de son émancipation et son autonomie financières, s’est soldée par la mise en place dans le cadre de l’INDH, d’une kyrielle de projets intégrés et générateurs de revenus pour les catégories ciblées. C’est dans ce sens que s'inscrit l'action de l'Association de l'Union nationale des femmes du Maroc au niveau de la collectivité territoriale d'Akka (province de Tata), qui contribue grâce à l'appui de l'INDH au renforcement de l'inclusion socioéconomique et à l’épanouissement personnel et l’autonomie financière de quelque 40 femmes. L'association gère un atelier dédié à la valorisation des produits de terroir notamment le couscous ainsi que les plantes médicinales et aromatiques dont regorge la région, a indiqué à la MAP, sa présidente Jamila Boulnaouar. Cette association a bénéficié d'une contribution de plus de 37.000 DH de l’INDH, pour l’acquisition d’équipements et de matériels d'un montant global de 63.000 DH dont un moulin et un four pour le séchage des plantes médicinales et aromatiques. Ce projet se fixe pour missions principales de contribuer à l’insertion socioéconomique de la femme et de promouvoir le sens de l’initiative privée chez elle, tout en garantissant l’autonomie financière des bénéficiaires. Il s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour créer des activités génératrices de revenu (AGR) au profit des personnes ciblées.


Lu 1199 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS