Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Association sahraouie pour la paix sollicite le soutien des partis politiques espagnols à son initiative




L’Association sahraouie pour la paix sollicite le soutien des partis politiques espagnols à son initiative
Dans une correspondance adressée récemment aux responsables des relations extérieures des partis politiques espagnols, la dernière née des ONG sahraouies, l’Association sahraouie pour la paix, sollicite le soutien des principaux  partis politiques espagnols à  la recherche d’une solution mettant fin au conflit du Sahara. 
Sa correspondance explique qu’à travers leur influence sur la politique extérieure de Madrid, les partis politiques peuvent contribuer aux efforts pour une solution à l'affaire du Sahara.
Dans cette lettre signée par le  premier secrétaire de l’association, Haj Ahmed Baricallah, le mouvement créé, le 22 avril dernier précise que cette dernière a « décidé de parier sur une solution pacifique du conflit du Sahara" et "la rébellion afin de trouver une issue décente  et de créer un avenir meilleur pour les populations".
Haj Ahmed Baricallah précise également que « Sahraouis pour la paix » est une nouvelle force politique indépendante qui représente un nombre important d'habitants et qui aspire à être une nouvelle référence politique contribuant à résoudre l'affaire du Sahara.
Rappelant la qualité des fondateurs du mouvement, il s’est référé à la liste des signataires de la déclaration  fondatrice qui compte un important groupe de cadres civils et militaires, d’intellectuels  et d’ex-diplomates sahraouis, sans oublier les nombreux acteurs associatifs et politiques, en sus des fils et petits-fils des membres de la Jemaâ sahraouie qui avait  incarné la représentation populaire et tribale des populations sahraouies sous l'occupation espagnole de la région.
"Nous avons perdu l’espoir de pouvoir changer le Polisario à partir de l’intérieur", explique la correspondance dudit mouvement en indiquant que ses membres fondateurs aspiraient à " l'adapter aux exigences du XXIème siècle, en promouvant la démocratie interne et en corrigeant ses méthodes autoritaires, mais nous nous sommes heurtés à une direction bornée et arrogante, souligne le message adressé aux partis politiques espagnols.

A.E.K
Lundi 20 Juillet 2020

Lu 910 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées