Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de l’indice de la production pour le deuxième trimestre d’affilée

Industries manufacturières hors raffinage de pétrole


Alain Bouithy
Vendredi 16 Décembre 2022

Hausse de l’indice de la production pour le deuxième trimestre d’affilée
L’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 3,1% au cours du troisième trimestre 2022 par rapport à la même période de 2021, a annoncé le Haut-commissariat au plan (HCP) dans une récente note d’information.

Il s’agit de la deuxième hausse trimestrielle consécutive de cet indice. Rappelons à ce propos que l’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole avait enregistré une hausse de 1,8% au cours du deuxième trimestre 2022 en glissement annuel. Cette évolution était intervenue après une baisse de 2,3%  observée au cours du premier trimestre de l’année.

Selon les explications de l’organisme public,  chargé de la production, de l'analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc, l’évolution constatée au troisième trimestre résulte notamment de la hausse de l’indice de la production de l’« industrie automobile» de 21,7%, des «industries alimentaires» (8,6%), de celui de la «fabrication de produits à base de tabac» (18,8%) et de celui de l’«industrie pharmaceutique» (23,4%).

Les experts du Haut-commissariat attribuent également cette évolution à l’augmentation de l’indice de la production de la «fabrication de produits métalliques» (15,5%), de celui de l’«industrie du cuir et de la chaussure » (25,4%), de celui de  l’« imprimerie et reproduction d’enregistrements » (23,2%), de celui de l’« industrie du bois » (22,0%) et de celui de la « métallurgie» (6,9%).

Dans sa note d’information relative à l’indice de la production industrielle, énergétique et minière (base 100 : 2015) du troisième trimestre dernier, l’institution publique constate, en revanche, que l’indice de la « fabrication d’autres produits minéraux non métalliques » a enregistré une baisse de 11,3%.

D’après les analystes du principal producteur des statistiques officielles au Maroc,  cette tendance à la baisse est aussi évidente pour chacun des quatre autres indices, rapporte la même source.

En effet, l’indice de la « fabrication d’équipements électriques» a enregistré une baisse de 13,2%, de celui de l’« industrie de l’habilement » de 6,7% et de celui du «papier et carton » de 14,9%.

A titre de rappel, l’évolution relevée au deuxième trimestre avait été attribuée notamment à la hausse de l’indice de la production de l’«industrie automobile» (16,8%), de celui des «industries alimentaires» (8,3%), de celui de la «fabrication d’équipements électriques» (22,2%), de celui de la «métallurgie» (18,5%), de celui de l’«industrie du cuir et de la chaussure» (23,2%), de celui de l’«industrie de textiles» (9,7%), de celui de  l’«imprimerie et reproduction d’enregistrements» (25,0%) et de celui de l’«industrie d’habillement» (2,2%).

Dans la note d’information du HCP d’alors, l’indice de l’«industrie chimique » avait enregistré une baisse de 7,1%, de celui de la «fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» de 7,2% et de celui du «travail du bois» de 2,8%.

Au troisième trimestre, le Haut-commissariat indique, par ailleurs, que l’indice de la production des industries extractives a accusé une baisse de 19,0%, résultant de la baisse de l’indice de la production des « produits divers des industries extractives » de 19,7% et de la hausse de celui des « minerais métalliques » de 1,9%.
Enfin, l’indice de la production de l’énergie électrique a enregistré, de son côté, une baisse de 0,2%.

A titre de comparaison, au trimestre précédent, l’indice de la production des industries extractives avait enregistré une baisse de 15,6%, suite à la baisse de l’indice de la production des «produits divers des industries extractives» de 16,1% et de la stagnation de celui des «minerais métalliques». Quant à l’indice de la production de l’énergie électrique, il avait enregistré une hausse de 2,1%.

 A noter que l’indice de la production industrielle, énergétique et minière base 100 en 2015 sert à mesurer l’évolution relative de la production dans les secteurs de l’industrie, des mines et de l’électricité, rappelle le Haut-commissariat sur son site Internet.

« Cet indicateur statistique est calculé pour 5 niveaux de la Nomenclature Marocaine des Activités Economiques (NMA) qui sont les produits, les activités, les sous-branches, les branches et les secteurs », précise l’institution.

Alain Bouithy


Lu 2913 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS