Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flavia Palanza : Placer le secteur privé au cœur de la reprise économique au Maroc


Libé
Vendredi 18 Février 2022

Flavia Palanza : Placer le secteur privé au cœur de la reprise économique au Maroc
La directrice des opérations de la Banque européenne d'investissement (BEI) dans les pays voisins de l'Union européenne (UE), Flavia Palanza, a souligné, jeudi à Casablanca, l'importance de placer le secteur privé au cœur de la reprise économique au Maroc.

Il s'agit de mobiliser de l'investissement et de faciliter l'accès au financement pour ce secteur, en plus d'accélérer la transformation de l'économie marocaine vers un modèle durable et inclusif, a indiqué Mme Palanza qui s'exprimait lors du deuxième rendez-vous du cycle de conférences "Morocco 21", initié par News Com Africa Holding (NCA Holding) et consacré à l'accès au financement des petites et moyennes entreprises (PME).

La directrice des opérations de la BEI dans les pays voisins de l'UE a également mis en avant la nécessité de créer des emplois de qualité, en suivant notamment les recommandations de la commission spéciale sur le Nouveau Modèle de Développement (NMD), ainsi que de mettre en œuvre la stratégie nationale d'inclusion financière et d'enrichir l'offre d'instruments financiers à même de permettre aux PME de financer leurs projets d'investissement.

Cette conférence organisée en partenariat avec Tamwilcom, une institution financière publique de garantie et de financement, a été aussi l'occasion pour Mme Palanza de noter que "la caractéristique commune d'une économie en pleine croissance est un secteur de PME en pleine expansion". Celui-ci est une force motrice du développement économique, partout dans le monde, contribuant activement à l'innovation, à la création d'emplois et à l'investissement, a-t-elle fait remarquer. Et de poursuivre que les PME au Maroc trouvent des difficultés pour investir, accroître la valeur ajoutée et pour se développer à plus grande échelle.

"Les microentreprises et les PMEs marocaines représentent environ 99% du nombre d'entreprises et 73% de l'emploi, avec seulement 37% de la valeur ajoutée contre 63% pour les grandes entreprises (dont le chiffre d'affaires est supérieur à 175 millions de dirhams)", a précisé Mme Palanza.

Au Maroc, a-t-elle soutenu, la taille de l'entreprise est fortement corrélée à la détention d'un compte bancaire, d'une ligne de crédit ou du recours à l'autofinancement, ajoutant que les PME ont été touchées de manière disproportionnée par les conséquences de la crise de Covid-19.

Pour rappel, NCA Holding a lancé en novembre dernier le cycle de conférences "Morocco21", une initiative visant à approfondir la réflexion et le partage de savoir-faire dans l’édification du Maroc du 21ème siècle. Chaque conférence propose de se pencher sur des axes stratégiques dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement, et ce avec la contribution d'experts internationaux pour permettre un partage d’expérience et de best practices (meilleures pratiques) avec des leaders mondiaux. Une centaine d'invités, experts, décideurs, dirigeants d'entreprises et acteurs de la société civile, sont conviés dans le but d’enrichir les échanges et d'approfondir la discussion.

La première conférence "Morocco 21" a été consacrée à la sécurité digitale des organisations dans leur processus de digitalisation, pilier de transformation dans les recommandations de la Commission spéciale sur le modèle de développement.

Parmi les chantiers essentiels qui seront abordés dans les mois prochains figurent les compétences des métiers du futur, les écosystèmes de recherche scientifique et d’innovation, l’accélération des énergies propres, l’environnement comme levier de création de richesse, l’inclusion du monde rural ou encore Dakhla comme nouveau hub africain des investissements étrangers.

Premier bailleur de fonds multilatéral au monde, notamment pour le financement de l'action en faveur du climat, la BEI est une institution à but non lucratif, bras financier de l'UE. Elle met en œuvre les politiques de l'UE en matière de financements. Ses actionnaires sont les 27 Etats membres de l'UE.


Lu 1417 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS