Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fès-Meknès a sa feuille de route pour les 25 prochaines années

Le schéma régional d’aménagement du territoire détermine dix orientations stratégiques




Le Conseil de la région de Fès-Meknès a adopté, jeudi lors d’une session extraordinaire, son schéma régional d’aménagement du territoire (SRAT), qui constitue une feuille de route pour le développement de la région pour les 25 prochaines années. Le SRAT est un document stratégique qui renferme une vision de développement régional et une planification du territoire et incarne les choix économiques du développement de la région.
Fruit d’une large concertation entre différents acteurs de la région, qui a débouché sur 642 propositions, le SRAT définit 207 projets ou programmes répartis sur quatre zones, à savoir l’avant-Rif, la zone métropolitaine, le Moyen-Atlas et le périmètre de Mélouia.
Selon le schéma, l’identité de la région devra s’articuler autour de deux piliers. Le premier concerne l’industrie agroalimentaire, étant donné ‘’sa forte valeur ajoutée et sa capacité à attirer des capitaux nationaux et internationaux’’. Il s’agit aussi d’un ‘’secteur à forte résilience face aux crises internationales et qui cible aussi bien le marché national qu’international’’.
Le second pilier concerne l’économie de la connaissance. Ce choix stratégique s’explique par le fait que ce secteur constitue un ‘’levier important du développement et un facteur d’attractivité territoriale sur tous les niveaux, outre ses nombreux effets sur le développement et le bien-être’’.
Le schéma régional d’aménagement du territoire détermine dix orientations stratégiques. Elles touchent au renforcement de la justice territoriale de toutes les composantes de la région, la bonne planification des villes, la modernisation des infrastructures et la promotion de la formation et de la recherche.
Ces orientations portent également sur la refondation de l’économie de la région sur la base de nouvelles normes et priorités, l’accroissement de l’attractivité de la région, le développement du monde rural, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, la promotion du capital immatériel, en tant que levier de développement, et l’amélioration de la gouvernance.
La région de Fès-Meknès est une des douze nouvelles régions du Maroc instituées par le découpage territorial de 2015. Elle comprend deux préfectures (Fès et Meknès) et sept provinces (Séfrou, Boulemane, Moulay Yaacoub, Ifrane, El Hajeb, Taza et Taounate).
Selon le recensement général de la population et de l’habitat de 2014, la région de Fès-Meknès compte 4.236.892 habitants. La répartition de la population par préfecture et province montre la dominance du bipôle Fès-Meknès qui concentre 47% de la population de la région. La région, qui ne couvre que 5,6% de la superficie du Royaume, abrite 13% de la population nationale.

Samedi 30 Décembre 2017

Lu 1167 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés